Accueil du site > Projets > Edition numérique des sources théâtrales des (...)

AAP Interdisciplinaires 2016 - E. Bousquet, dir.

Edition numérique des sources théâtrales des œuvres lyriques

dimanche 13 mars 2016, par Emmanuelle Bousquet

Notre objectif est d’associer pour la première fois l’utilisation des nouvelles technologies du numérique (plus précisément l’édition électronique de sources et ce qu’on appelle les Digital humanities) à l’analyse génétique et à l’édition des différentes sources et écritures employées dans le processus créatif d’un opéra. Cette combinaison permettra de développer différents schémas d’analyse et de renouveler l’étude des œuvres opératiques grâce à l’apport des outils numériques. Notre démarche scientifique à la fois théorique et technique est de renforcer la pluridisciplinarité et la transversalité des approches et de parfaire nos principes d’analyse pour le domaine artistique, et en particulier pour l’art lyrique. Afin d’approcher au plus près l’origine d’une oeuvre, la pensée qui la fonde et le processus créatif qui la fait naître, il nous faut considérer sa genèse dans toute sa complexité. Le texte, entendu comme ensemble fermé – dans notre cas partition et livret – s’enrichit de l’ensemble ouvert du processus d’écriture. Ici la plurivocalité est essentielle à la création lyrique. Analyser l’oeuvre d’un créateur d’opéra, c’est prendre en compte l’ensemble des voix qui ont permis sa création. C’est encore prendre en compte l’élaboration de la partition et du livret, des matériaux littéraires, visuels, cinétiques avant représentation et des possibles réécritures résultant d’expériences de scène qui viennent augmenter le dossier génétique de l’oeuvre. Si la pluralité est élément fondateur de la création opéristique, elle n’est en rien figée ; preuve en est, son évolution importante dans l’histoire de l’opéra, en particulier dans la crise qui a frappé cet art au début du XXe siècle. Parfois le compositeur devient auteur, les rapports entre compositeur et éditeur se modifient, le rôle du scénographe se fait plus prégnant. Si l’on considère les écritures (livret, musique, mise en scène), ces dernières peuvent disparaître ou fusionner selon différents modèles qui n’ont plus rien à voir avec les règles de la représentation qui avaient court avant la Seconde Guerre mondiale. Face à cette crise, l’organisation duelle de l’ossature génétique mêlant création et réception propose un modèle d’analyse dynamique encore à développer. L’apport du numérique dans la théorie génétique provoque toutefois des changements quantitatifs et qualitatifs dans l’analyse des processus créatifs. Notre intention est de développer, à partir d’un travail de structuration et d’élaboration du dossier génétique d’oeuvre lyrique prêt à être présenté au théâtre, une méthodologie originale d’édition génétique électronique des sources de l’oeuvre, qui puisse servir à la compréhension de tout processus de création dans ce domaine. Cette démarche produira des concepts, des méthodes et des techniques propres qui permettront de repenser l’ensemble du patrimoine que représentent, pour un opéra, tous les documents conservés dans les collections et archives des théâtres (manuscrits, tapuscrits, livrets, partitions, éditions, traductions, carnets, correspondances, dossiers de mise en scène, photos de scène, comptes, maquettes, enregistrements, vidéos, films, etc.). Cette recherche s’appuiera sur l’analyse des archives des théâtres Graslin et de la Renaissance (aujourd’hui détruit) conservées aux archives municipales de Nantes. Cette ambition scientifique, au travers ces exemples, demande au préalable un conséquent travail d’analyse : analyser les documents autographes ou imprimés pour comprendre les mécanismes de la production, élucider la démarche des auteurs et les procédures qui ont permis l’émergence de l’oeuvre, mesurer les allers/retours entre les écritures (livret, musique, scénographie), écouter et lire en même temps, préciser les évolutions individuelles et collectives au sein du processus créatif.




À propos de l'auteur

Emmanuelle Bousquet

Maître de Conférences en langue et littérature italiennes

Humanités numériques, génétique des textes (méthode et recherche appliquée au domaine de l’opéra : livret, musique, mise en scène) et étude du processus créatif appliqué à la médiation culturelle.

Courrier électronique : Emmanuelle Bousquet


up
logouniv       Le site de L'AMo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-ND      Contrat Creative Commons   Mentions légales