Accueil du site > Judith Lacoue-Labarthe

Judith Lacoue-Labarthe

Maître de Conférences en Communication, IUT de Nantes

SHS appliquées, notamment au domaine de la santé. Littérature et psychologie. La tradition orale, l’épopée, les mythes. Littérature et arts.

Courrier électronique : Judith Lacoue-Labarthe
ou utilisez le formulaire situé en bas de page.


Publications récentes
  • La Ballade, (XVIIIe –XXe siècles)

    Littérature savante, littérature populaire et musique

    Lorsque dès la deuxième moitié du XVIIIe siècle, l’Europe littéraire se tourne vers les ballades issues de la poésie orale, grâce à James Macpherson, l’évêque Percy, Herder ou les frères Grimm, elle redécouvre avec enthousiasme une forme de chanson narrative relativement brève. Les poètes romantiques l’imitent bientôt, fascinés par son alliance inédite de simplicité et de mystère, lui conférant « quelque chose de mystérieux sans être mystique » (Goethe). Cette ballade, qui nourrit l’imaginaire anglais, allemand, (...)

  • L’épopée

    À la charnière de la littérature orale et de la littérature écrite, liant les cieux, la terre et les mondes souterrains, le genre épique est probablement le plus ancien et le plus durable que l’humanité ait cultivé. Fondateur de la culture européenne avec Homère puis Virgile, il connaît maints avatars selon les lieux et les temps, enchantant le Moyen Age des chansons de geste et de la matière de Bretagne, marquant la Renaissance avec Dante, s’absentant ou peu s’en faut d’une France trop « classique », (...)

  • Formes modernes de la poésie épique

    Genre faussement désuet, la poésie épique, loin de consister seulement en un poème célébrant les exploits d’un héros, apparaît comme un genre polysémique, échappant à toute réduction idéologique de type nationaliste, donnant accès à une subtile représentation de soi dans ses rapports à l’Autre, renaissant sans cesse hors de ses frontières génériques. Dans ses formes stylistiques, liées à l’oralité ou au passage à l’écrit, populaires ou savantes, ou dans ses effets de sens (le « travail » épique, la « poétique de (...)

  • Littérature et peinture dans le roman moderne

    Une rhétorique de la vision

    Qu’y a-t-il de plus difficile que de décrire une belle peinture ? Comment est-il possible, pour un écrivain, de décrire la beauté d’une vision sur le monde - comment dire le beau, le sublime ? Le romancier peut-il en cela rivaliser avec le peintre et réussir parfaitement à faire voir ? Cet essai se propose d’étudier les figures qui composent les descriptions de peintures dans les romans, ainsi que les esthétiques nouvelles qu’elles fondent. C’est par ce biais que seront abordées les relations entre le (...)




Formulaire de contact pour Judith Lacoue-Labarthe


up
logouniv       Le site de L'AMo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-ND      Contrat Creative Commons   Mentions légales