Accueil > Déborah Boijoux >  CV Déborah Boijoux

CV Déborah Boijoux

CV mis à jour le vendredi 8 septembre 2017, par Déborah Boijoux

Thèse :

« Encomiastique, varietas générique et philologie à la fin du XVe siècle : édition, traduction rythmée et commentaire des Épigrammes et des Silves d’Antonio Urceo Codro », dir. A. Rolet.

Formation :

Mars 2017 : Bourse d’un mois à l’École Française de Rome.

2015-2016 : Diplôme Universitaire Parcours adapté MEEF second degré, Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education (ESPE d’Angers). Sujet de mémoire (réalisé avec SCHWEIGERT Nadège), sous la direction de Sylvie FONTAINE : « L’éducation artistique et culturelle en partenariat : quelles formes de travail pour quels enjeux ? » (16/20)

2015 : Agrégation externe de Lettres Classiques.

2014-2015 : Préparation de l’Agrégation externe de Lettres Classiques à l’Université de Nantes.

2012-2014 : Master Recherche, Lettres et Philosophie, spécialité Lettres Classiques à l’Université de Nantes (mention TB). Sujet de mémoire, sous la direction de Anne ROLET : « De la matérialité de l’objet à l’imaginaire symbolique de la frontière : fonctions et significations de la porte à l’époque augustéenne. » (19/20)

2012-2013 : Maîtrise de Lettres Classiques (mention TB – Université de Nantes) obtenue à l’Università La Sapienza (Rome) dans le cadre du programme Erasmus.

2011-2012 : Licence de Lettres Classiques (mention TB) à l’Université de Nantes.

2009-2011 : Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE Ulm) au Lycée Clemenceau (Nantes) : Lettres supérieures (hypokhâgne) et Première supérieure (khâgne).

2009 : BAC Général Economique et Social (mention TB), Lycée Clemenceau (Nantes).

Expériences professionnelles :

2015-2016 : Professeur-stagiaire de Lettres Classiques au Lycée Blaise Pascal de Segré (49502).

Publications et interventions :

  • « De la matérialité de l’objet à l’imaginaire symbolique de la frontière : fonctions et significations de la porte à l’époque augustéenne », à paraître dans la revue TraverSce en 2017.
  • Participation à la Journée scientifique interdisciplinaire de l’École doctorale SCE « Contre-courant(s) », organisée à l’Université de Nantes le 8 juin 2017 par Alice Lemer-Fleury et Aurélio Ayala et encadrée par Françoise Le Jeune (CRHIA, Université de Nantes) : « Antonio Urceo Codro, un poète-courtisan « bizarre » et à « contre-courant » (Bologne, fin du XVe siècle) ? » Puisque la poétique, composite, d’Antonio Urceo réconcilie des textes encomiastiques célébrant le bon gouvernement du prince et ses exploits militaires à des textes satiriques, à la voix discordante et provocatrice porteuse d’un contre-discours, dans quelle mesure l’appétence critique du philologue et l’ironie du poète s’articulent-elles à la figure du courtisan ?

Position de thèse :

S’inscrivant dans une démarche philologique chère aux humanistes de la Renaissance qui s’appliquent souvent, parallèlement à la relecture des textes antiques, à leur établissement et à la pratique de l’exégèse, à s’en faire les imitateurs et les émules au sein d’une œuvre personnelle, ce travail de recherche vise, pour la première fois, à proposer l’édition critique de certaines pièces poétiques d’Antonio Urceo Codro (poète-philologue né à Rubiera en 1446 et mort à Bologne en 1500), en particulier les Épigrammes et les Silves. L’édition critique sera accompagnée d’une traduction rythmée, ainsi que d’un commentaire et d’une vaste introduction qui s’efforceront d’éclairer le(s) sens de ces poèmes en repérant leurs sources, leurs modèles et les infléchissements opérés, et surtout en les replaçant dans l’ensemble de l’œuvre de Codro et, plus généralement, dans le contexte historique et littéraire de la Bologne et de l’Italie de la fin du XVe siècle. Cette enquête permettra de dégager l’articulation des thématiques principales au sein des recueils et les tendances dominantes de la poétique de Codro.


up
logouniv       Le site de L'AMo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-ND      >