Accueil du site > Edith Vanel >  CV Edith Vanel

CV Edith Vanel

CV mis à jour le lundi 28 juillet 2014, par Edith Vanel

I. CURRICULUM VITAE

Thèmes de recherche

Théâtre contemporain XXe-XXIe (Wajdi Mouawad, Sarah Kane). Discours théorique sur la littérature (XIXe-XXe siècle). Recherche et création scéniques.

Expériences professionnelles :

2002-2013 : PRAG au département L.E.A à l’Université de Nantes.

2001-2002 : Enseignante au lycée Camille Guérin à Poitiers.

2000-2001 : ATER à l’Université de la Rochelle.

1999-2000 : Enseignante au lycée Georges Brassens à Paris XIXe (stage en responsabilité).

Etudes/parcours académique :

Décembre 2007 : Doctorat de Littérature Comparée à l’Université Paris IV obtenu avec la mention très honorable avec félicitations du jury composé des Professeurs M. Jean-Louis BACKÈS (directeur de recherche), M. Jean-Yves MASSON (président), M. Chris RAUSEO et Mme Sylvie THOREL. Intitulé de la thèse : « Us et abus des métaphores musicales dans le discours sur la littérature dans la critique de langue française et de langue anglaise entre 1890 et 1940 ».

1999 : DEA de Littérature Française, mention bien, à l’Université Paris III –Sorbonne Nouvelle, intitulé du mémoire : « L’Ecriture du paysage dans La Quarantaine de J.M.G. Le Clézio », sous la direction des Professeurs M. Michel COLLOT et Mme Christiane MOATTI.

1998 : Agrégation externe de Lettres Modernes (rang 81).

1996 : Maîtrise de Littérature Française, mention très bien, à l’Université Paris X – Nanterre, intitulée l’Ecriture du paysage dans les essais lyriques d’Albert Camus, sous la direction de Monsieur le Professeur Michel COLLOT.

1995 : Licence de littérature française, mention bien, cours d’histoire de la mise en scène et d’esthétique théâtrale dans le cadre de l’option « arts de la scène » à l’Université de Paris X-Nanterre.

1992-1995 : Khâgne classique au lycée Fénelon, option Lettres Modernes.

1992-1993 : Hypokhâgne au lycée Bergson (Angers).

1992 : Baccalauréat A1 (mention Bien) lycée David d’Angers.

Enseignements :

T.D. de français-communication Licence 1 LEA
Méthodologie de la documentation et de l’argumentation, analyse et production d’écrits journalistiques et professionnels
T.D. de français-communication Licence 2 LEA
Analyse et synthèse de textes, analyse comparative des faits de culture à travers le monde (discours, arts, rites, codes)
C.M. de littérature française Licence 1 LLCE (Littérature française en prose du XIXe siècle)
C.M. de littérature française Licence 2 LLCE (Littérature théâtrale française après 1945)

Responsabilités administratives, scientifiques, éditoriales :

Responsabilité pédagogique des enseignements en français en LEA 1 et 2 sur le site de Nantes :

– Coordination des enseignements, accueil et encadrement des chargés de cours.
– Responsabilité pédagogique des enseignements de littérature française à la Faculté des Langues et Cultures Etrangères.
– Suivi des étudiants de M2 Master MCCI sur les projets tuteurés et coordination des relations entre l’Université et les partenaires de ces projets tuteurés (Pôle Poésie, la Maison de la Poésie, le Festival des Trois Continents, Euradionantes, le Musée des Beaux-Arts…).
– Etudiants de Master 1 LEA : Participation aux jurys de soutenance des mémoires de stage. Suivi et direction des mémoires de stage.
– Participation à la commission chargée du recrutement des étudiants étrangers sur dossiers.
– Présentation de la formation L.E.A lors des Journées Portes Ouvertes à l’Université de Nantes et du salon Formathèque.

Activités de valorisation et de recherche :

2011-2012 : En tant que chercheuse associée à l’IMEC (Institut Mémoires de l’Edition Contemporaine), identification et classement en vue de l’archivage de la correspondance de Gisèle Celan-Lestrange, travail mené sous la direction de Bertrand Badiou, dans le cadre de l’Unité de Recherche Paul Celan, ENS de la rue d’Ulm.

II. TRAVAUX ET PUBLICATIONS

ARTICLES PARUS

1) « Lectures de leitmotivs dans les œuvres de James Joyce et de Virginia Woolf au moment de leur parution (1910-1930) », Revue Champs du Signe n°30, « Musique et Littérature 1 », Poétique des formes, Poétique des discours, textes réunis et présentés par Frédéric Sounac et Nathalie Vincent-Arnaud, Editions Universitaires du Sud, Toulouse, 2012.

2) « Le fonds Celan-Lestrange », La Lettre de l’IMEC, n°12, édition Institut Mémoires de l’édition contemporaine, 2011.

3) « Great chords begin to sound : de l’intérêt conceptuel de l’analogie musicale : les effets sonores de la lecture de Guerre et Paix par E.M. Forster », Cahiers Tolstoï, n°20, Institut d’Etudes Slaves, 2010.

4) « L’influence de la notion de musique dans le discours critique symboliste et post-symboliste sur la littérature : compte-rendu de trois approches anglo-saxonnes récentes », Journée d’études « Littérature et musique » du 31 mars 2009 à l’ENS, « Colloques en ligne », fabula.org

5) « Le Monstre-Qui-Ne-Peut-être : absorption, fusion et transfusion : les trajets entre musique et littérature vus par la théorie critique à l’époque symboliste », Le Vampirisme et ses formes dans les Lettres et les Arts, ed. Natalie Noyaret, L’Harmattan, 2009.

6) « Ecrire en vue du chant : l’aspiration musicale dans les écrits théoriques de Camille Mauclair (1875-1945) », in Correspondances : vers une redéfinition des rapports entre la littérature et les arts, Actes du XXXIIIe Congrès de la SFLGC, Etudes réunies par Chris Rauseo, Karl Zieger et Arnaud Huftier, Presses Universitaires de Valenciennes, 2007, distributeur « Les Belles Lettres ».

A paraître

7) « Un cadre pour que jaillissent les mots » : le chronotope du cadre comme lieu du surgissement créateur dans Seuls de Wajdi Mouawad », Actes du Colloque de l’Association des Chercheurs en Littérature Francophone, Presses de l’Université Paris-IV Sorbonne (18 et 19 mai 2010).

COMMUNICATIONS ET CONFERENCES

« Deux cas de censure moderne : campagne d’attaques contre Anéantis de Sarah Kane (1995) et censure canadienne de la participation de B. Cantat à la mise en scène par W. Mouawad de Les Trachiniennes, Antigone et Electre de Sophocle dans le cycle dit « Des Femmes » (2011) », L’AMo, Journée d’étude sur la Censure, 8 mai 2014.

« L’ébranlement dans Seuls de Wajdi Mouawad », conférence donnée dans le cadre des ateliers du groupe de lecture Penser la Théorie, Université Concordia, Montréal, 21 janvier 2011.

« Seuls de Wajdi Mouawad : comment un spectacle de théâtre crée les conditions de sa réception », atelier proposé à l’Association des Chercheurs en Littérature Francophone, Université Paris-IV Sorbonne, 7 janvier 2011.

« L’usage du leitmotiv dans la réception critique d’A la Recherche du Temps perdu de Marcel Proust », Journées d’Etudes organisées par André-Marie Harmat et Frédéric Sounac sur les structures musicales en littérature, « Le leitmotiv et la forme-sonate », Université de Toulouse, 20 et 21 juin 2008.

« “Mere glossolalies” : des ingrédients d’une évocation : les flottements métaphoriques de quelques termes musicaux en vogue dans le discours sur la littérature entre 1890 et 1905 », colloque « Les Modes Langagières dans l’Histoire », Université de Montpelliers III, 11-12 juin 2008.

« La musique comme métaphore de la forme “organique” de l’œuvre littéraire dans la critique française des années 1910-1920 », Colloque « Les Fictions du Modèle », CERCI, Université de Nantes, 20-21 mai 2008.

« Us et abus de la terminologie musicale employée à propos des œuvres de littérature dans le discours critique entre 1890 et 1920 : le trajet conceptuel du terme symphonie », séminaire « Musique et littérature » organisé par Béatrice Didier et Emmanuel Reibel à l’ENS Ulm, 4 février 2008.

« “Roman symphonique” et “symphonie littéraire” chez Paul-Emile Cadilhac : les extravagances métaphoriques d’une tentative de musicalisation de la fiction », Université de Toulouse, Journées d’Etudes sur les « Structures Musicales en littérature » organisées par André-Marie Harmat et Frédéric Sounac, 16 et 17 juin 2006.

AUTRES

Publications non universitaires :

« Oblivion », publié dans Le Zénith Insomniaque, Sillages, 2004, Prix Lionel Ray de la Présidence de l’Université Paris IV.

« Cendre et kori », revue Rue Saint-Ambroise, n°18.

Création théâtrale :

Œuvre en Noir, créé le 31 mars 2012 au TNT (Nantes) en partenariat avec le Théâtre Universitaire de Nantes et l’Association pour la Culture et le Théâtre Etranger (A.C.T.E), Festival Décontr’Acte. Ecriture et jeu : Edith Vanel, mise en scène : Ronan Cheviller, Julien Denis et Edith Vanel, lumières : Emmanuel Larue.

Œuvre en Noir, créé le 4 avril 2012 au Festival Universitaire de Nantes en partenariat avec le Théâtre Universitaire et l’Université de Nantes. Jeu : Lucille Blier, Corentin Jadé et Edith Vanel. Mise en scène : Marie-Laure Crochant (metteur en scène conseil) et Edith Vanel.

Ce spectacle a été rejoué en solo 9 fois depuis dans des cafés et des lieux associatifs ainsi qu’à l’Espace Simone de Beauvoir le 1er novembre 2012 et le 8 mars 2013, au TNT de Nantes (au festival Décontr’acte) en avril 2013 et au théâtre du Sphinx en septembre 2013.

Avant les Mots, créé le 6 avril 2013 au Festival Universitaire de Nantes en partenariat avec le Théâtre Universitaire et l’Université de Nantes. Jeu : Maelenn Bertrand, Corentin Jadé et Edith Vanel. Mise en scène : Edith Vanel avec la complicité d’Anne Reymann et de Joris Mathieu.


up
logouniv       Le site de L'AMo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-ND      Contrat Creative Commons   Mentions légales