Accueil > Publications > Formes brèves et modernité

Formes brèves et modernité

N°9 de la revue Atlantide

vendredi 19 juillet 2019, par Walter Zidarič

Ce numéro d’Atlantide est consacré à une sélection des communications entendues lors du colloque international, « Formes brèves et modernité », organisé à l’Université de Nantes les 26 et 27 janvier 2017, en collaboration avec l’Université d’Angers et avec le soutien de l’Université Franco-Italienne (UFI), de L’AMo, du CRINI, du CERIEC et du CRILA. Le colloque s’est tenu à la MSH Ange-Guépin de Nantes, et il faisait suite à une série de trois workshops sur les formes brèves itinérante entre Nantes et Angers tout au long de l’année 2016, grâce au soutien du CPER, qui avait permis de poser des jalons, pour éviter tout effet de dispersion, chacun ayant un objectif spécifique.

Le premier, organisé à l’Université d’Angers les 29 et 30 septembre 2016, avait visé à poser les premiers éléments de définition et avait défini les grandes lignes de cadrage de la notion de forme brève, afin d’identifier les points de divergence et surtout de convergence entre les approches de différentes disciplines.

Le second, organisé le 3 novembre à l’Université de Nantes, s’était centré sur deux disciplines des Arts du spectacle : la chanson et le cinéma.

Le troisième, organisé les 24 et 25 novembre 2016 à l’Université d’Angers, avait été centré sur la question des relations entre formes brèves et nouvelles technologies.
Chaque workshop avait laissé une place importante au dialogue, grâce aussi à la tenue de tables rondes qui avaient permis à des spécialistes de confronter leurs idées avec le public.

Les langues parlées lors de ces workshops étaient le français et l’anglais et, lors des débats et des tables rondes, l’italien.

Les objectifs annoncés pour l’ensemble de ces workshops étaient de confronter les réflexions de chercheurs de disciplines et horizons divers à l’échelle régionale, nationale et internationale et de commencer à constituer un réseau de chercheurs intéressés par la notion de formes brèves.

Le colloque « Formes brèves et modernité » venait donc clore la phase préparatoire inaugurée par les workshops itinérants, en constituant une sorte de point d’orgue qui a confirmé et enrichi le réseau interdisciplinaire, international et multilingue de chercheurs autour de la question des formes brèves dans leur diversité.

Ainsi, ce numéro comprend des textes en français et en anglais qui témoignent d’un foisonnement d’approches différentes allant de la littérature espagnole du Moyen âge à la contemporanéité italienne du langage non verbal des gestes, en passant par la lecture sélective, ou comment lire autrement aujourd’hui, le Street Art, l’art de l’ici et de maintenant, qui porte en lui-même la périssabilité, la littérature autrichienne, anglaise, italienne, les formes de salutations en croate, le tourisme littéraire et les nouvelles technologies, et l’univers juridique avec les live-tweets de procès, les séquences filmées et une websérie judiciaire.

La diversité des approches et des thèmes traités, dans cette perspective expressément interdisciplinaire qu’est la nôtre, a révélé, une fois de plus, l’importance de cette démarche qui ne cessera pas d’alimenter nos réflexions et celles des lecteurs.

Pour terminer, je tiens à remercier Mathilde Labbé pour son énorme travail dans la réalisation pratique de ce numéro, ainsi que mes collègues Cécile Meynard et Emmanuel Vernadakis de l’Université d’Angers, pour leur collaboration dès 2016.

Table des matières

  • PATRICIA EICHEL-LOJKINE - Ce que les nouveaux dispositifs d’abréviation font aux textes patrimoniaux
  • EDWIGE COMOY FUSARO - How long is now. Street Art and Vanity
  • PAULINE BOIVINEAU - La confrontation de la performance artistique au monde contemporain : enjeux politiques de l’immédiateté et de la brièveté dans les performances de La Ribot
  • BÉNÉDICTE TERRISSE - Le bref ou l’écriture du juste dans Ein Ganzes Leben (2014) de Robert Seethaler
  • LESLIE DE BONT - “Freud, or Jung, or one of those johnnies, had a case exactly like my uncle’s” : Case Narratives, Pretheorisation and Formal Hybridity in May Sinclair’s short fiction
  • CHIARA LICATA - Geography, memory and identity in Alice Munro’s The View From Castle Rock
  • SIGOLÈNE VIVIER - La nouvelle américaine contemporaine face au bref. À propos de David Foster Wallace et William Gass
  • EDWIGE CALLIOS - La modernité des Proverbes Moraux de Sem Tob. Approche diachronique
  • IRENA PROSENC - La contemporanéité de la forme brève dans les récits de Valeria Parrella
  • VESNA DEŽELJIN - Language contacts and greetings : some Croatian examples
  • CLAUDIO NOBILI - Exploring the gestural meta-brievity by means of the Italian Gestibolario entries analysis
  • CHRISTINE EVAIN & CHRIS DE MARCO - From the ideal to the real : a pedagogical approach to managing tourist expectations with the ‘myplace4u’ tool
  • NINON MAILLARD - Enjeu de la forme, effet de la brièveté : le droit dans ses nouvelles expressions (live-tweet, fiction cinématographique et websérie judiciaire)

Revue en accès libre et gratuit  : http://atlantide.univ-nantes.fr/




À propos de l'auteur

Walter Zidarič

Professeur en Littérature et Civilisation italiennes

Littérature, civilisation, opéra italiens et russes (19e-21e)

Courrier électronique : Walter Zidarič


up
logouniv       Le site de L'AMo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-ND      Contrat Creative Commons   Mentions légales