Accueil du site > Élisabeth Gaucher-Rémond >  CV Élisabeth Gaucher-Rémond

CV Élisabeth Gaucher-Rémond

CV mis à jour le mercredi 27 janvier 2016, par Élisabeth Gaucher-Rémond

I. Curriculum vitae

Thèmes de recherche :

– autoportraits et récits de vie (XIIe-XVe siècle)
– historiographie française médiévale
– histoire des légendes de Robert le Diable et Richard sans Peur et de leur réception
– réécritures et dévaluation parodique dans la littérature médiévale

Expériences professionnelles :

1987-1989 : Chargée de cours à l’Université de Paris XII
1989-1992 : Allocataire Moniteur Normalien à l’Université de Paris III
1992-1993 : Attachée Temporaire d’Enseignement et de Recherche à l’Université d’Orléans
1993-2002 : Maître de Conférences à l’Université de Lille III
1996-2002 : Chargée de cours à l’Université Catholique de Lille
2002-2006 : Professeur à l’Université de Bretagne Occidentale (Brest)
2006 : Professeur à l’Université de Nantes (1re classe).

Etudes / parcours académique :

1985-1989 : élève à l’École Normale Supérieure (Paris)
1987 : Agrégation de Lettres Classiques
1988 : Licence d’Histoire
1993 : Doctorat en Littérature médiévale (Université de Paris III)
2001 : Habilitation à Diriger des Recherches (Université de Paris III)

Enseignements :

  • littérature française médiévale
  • langue médiévale (phonétique, morphologie, syntaxe, lexicologie)

Responsabilités administratives et scientifiques à l’Université de Nantes :

  • Membre du CA de l’université de Nantes (2008-2012)
  • Membre du conseil du SCD (2008-2012)
  • Membre du conseil scientifique de l’UFR (2012-2014)
  • Responsable de la spécialisation Métiers du Livre (2011-)
  • Co-directrice du laboratoire L’AMo (2012-2014)
  • Membre de l’Ecole doctorale SCE (2012-2014)
  • Co-directrice du département de Lettres modernes (2015)

Responsabilités éditoriales :

  • Co-directrice de la collection « Nouvelle Bibliothèque du Moyen Âge » aux éditions Champion
  • Co-directrice de la revue Le Moyen Âge

Projets en cours :

Coordinatrice du programme MEDIEVARS (Medieval and Renaissant Self-Representation), agréé en 2010 par la MSH de Nantes : carnet de recherche sur hypotheses.org

II. Travaux et publications

OUVRAGES

Ouvrages personnels

  • La Biographie chevaleresque. Typologie d’un genre (XIIIe-XVe s.), Paris, Champion, 1994 (coll. Nouvelle Bibliothèque du Moyen Âge, 29).
  • Robert le Diable. Histoire d’une légende, Paris, Champion, 2003 (coll. Essais sur le Moyen Âge, 29).
  • La Quête du Saint-Graal (études des p.147,1 à 218, 28), Paris, Ellipses, 2004 (collection CAPES/Agrégation Lettres).
  • Robert le Diable, édition bilingue. Publication, traduction, présentation et notes, Paris, Champion, 2006 (coll. Champion Classiques / Moyen Âge, 17).

En préparation

  • Richard sans Peur. Publication, traduction, présentation et notes, Champion (coll. Classiques Français du Moyen Age).
  • Formes autobiographiques et autoportrait littéraire en France (XIIe-XVe siècle), Champion (coll. Moyen Age - Outils et Synthèses).

Ouvrages en collaboration

  • Le Chevalier de la charrette. Chrétien de Troyes, en collaboration avec Laurence Mathey-Maille, Paris, Hatier, 1996 (coll. Profil d’une œuvre / Littérature, 205/206 – BAC Terminale).

DIRECTIONS DE COLLECTIFS

Revues

  • Littératures du Nord médiéval, études réunies par François Suard et Élisabeth Gaucher, Nord’, 25, juin 1995.
  • Regards sur le Moyen Âge, partie thématique sous la direction de Marie-Madeleine Castellani et Élisabeth Gaucher, Cahiers de Recherches Médiévales (XIIIe-XVe s.), 2, 1996.
  • Hagiographie, textes réunis par Élisabeth Gaucher et Jean Dufournet, Revue des Sciences Humaines, 251, 1998.
  • Le jugement « par esbatement »  : (d)énonciations dans les textes poétiques, études réunies par Élisabeth Gaucher et Jean-Pierre Dupouy, CAMAREN (Cahiers Moyen Âge - Renaissance), 1, 2007.
  • De l’homme courtois au courtisan, études réunies par Élisabeth Gaucher et Jean-Pierre Dupouy, CAMAREN (Cahiers Moyen Âge - Renaissance), 2, 2008.
  • La Tentation du parodique dans la littérature médiévale, études réunies par Élisabeth Gaucher, Cahiers de Recherches Médiévales, 15, 2008.
  • Du diable au corps : essais de représentation, études réunies par Élisabeth Gaucher et Jean-Pierre Dupouy, CAMAREN (Cahiers Moyen Âge - Renaissance), 3, 2010.
  • Variations sur le mythe. La légende de Troie de l’Antiquité tardive au Moyen Age, études réunies par Eugenio Amato, Elisabeth Gaucher-Rémond et Giampiero Scafoglio, Atlantide(revue en ligne de L’AMo), 2014.
  • Autoportrait et représentation de l’individu au Moyen Age et à la Renaissance, à paraître dans la revue Le Moyen Age.

Actes de colloques et de journées d’études

  • Topiques romanesques : réécriture des romans médiévaux (XVIe-XVIIIe s.). Actes de la journée d’études de l’Université de Lille III (5 déc. 1998) publiés par Élisabeth Gaucher et Frank Lestringant, Villeneuve-d’Ascq, Université de Lille III, 1999 (Cahiers de la Maison de la Recherche, collection Ateliers n°22).
  • La Biographie dans la littérature médiévale. Actes du colloque du Centre d’Études Médiévales et Dialectales de l’Université de Lille III (5 et 6 oct. 2000) publiés par Élisabeth Gaucher et Aimé Petit, Villeneuve-d’Ascq, Université de Lille III, 2002 (Bien Dire et Bien Aprandre, 20).
  • Le Vrai et le Faux au Moyen Âge. Actes du colloque du Centre d’Études Médiévales et Dialectales de l’Université de Lille III (18-20 septembre 2003) publiés par Élisabeth Gaucher, Villeneuve d’Ascq, Université de Lille III, 2005 (Bien Dire et Bien Aprandre, 23).
  • Vérité poétique, vérité politique : mythes, modèles et idéologies politiques au Moyen Âge. (Actes du colloque de Brest, 22-24 sept. 2005), publiés par Jean-Christophe Cassard, Élisabeth Gaucher et Jean Kerhervé, Centre de Recherche Bretonne et Celtique / Université de Bretagne Occidentale, 2007.
  • Sommeil, songes et insomnies. Colloque organisé par Christine Ferlampin-Acher, Élisabeth Gaucher et Denis Hüe, Universités de Rennes II / Brest-Bretagne Occidentale, 28-29 septembre 2006. Perspectives Médiévales (Société de Langues et Littératures Médiévales d’Oc et d’Oïl), 2008.
  • L’autoportrait dans la littérature du Moyen Âge au XVIIe siècle, colloque organisé par Élisabeth Gaucher-Rémond et Jean Garapon, Université de Nantes, 5 et 6 février 2009. Presses Universitaires de Rennes, 2013 (coll. « Interférences »).
  • Le Moyen Âge en musique. Interprétations, transpositions, inventions, journée d’études organisée par Élisabeth Gaucher-Rémond, Université de Nantes, 19 février 2010. Presses Universitaires de Rennes, 2013 (coll. « Interférences »).
  • Richard sans Peur, duc de Normandie. Entre histoire et légende, colloque organisé par Elisabeth Gaucher-Rémond et L. Mathey-Maille, Université de Nantes, 29-30 mars 2012. Annales de Normandie, janvier-juin 2014.

En préparation

« Expériences critiques ». Approche historiographique de quelques objets littéraires médiévaux Colloque organisé par E. Gaucher-Rémond et V. Dominguez, sous l’égide de la SLLMOO, Nantes, 27-29 septembre 2012.

Mélanges

  • « Ravy me treuve en mon deduire ». Études réunies par Luca Pierdominici et Élisabeth Gaucher-Rémond en hommage à Jean Dufournet, Fano, Aras Edizioni (coll. « Piccola Biblioteca di Studi Medievali e Rinascimentali »), 2011.

AUTRES PREFACES

  • Les manifestations divines : Questes, 19, Université de Paris-Sorbonne, 2010, p.1-4.
  • L’Héritage : TraverSCE (revue de l’École doctorale SCE, Universités Nantes/Angers/Le Mans), n°13, octobre 2013, p. 89-90.

ARTICLES

  • « Le Livre des fais de Jacques de Lalain : texte et image », Le Moyen Âge, XCV, 1989(3-4), p.503-518.
  • « Les proverbes dans une biographie du XVe siècle : le Livre des fais de Bouciquaut », Le Moyen Âge, XCIX, 1993(1), p.61-81.
  • « Formes et significations des digressions dans une biographie du XVe siècle : le Livre des fais du Mareschal Bouciquaut », Et c’est la fin pour quoy sommes ensemble (Mélanges offerts à Jean Dufournet), Paris, Champion, 1993 (Nouvelle Bibliothèque du Moyen Âge, 25), t.II, p.631-643.
  • « La mise en prose : Gilles de Chin ou la modernisation d’une biographie chevaleresque au XVe siècle », Écriture et modes de pensée au Moyen Âge (VIIIe-XVe s.), études réunies par Dominique Boutet et Laurence Harf, Paris, Presses de l’École Normale Supérieure, 1993, p.195-207.
  • « Entre l’histoire et le roman : la biographie chevaleresque », Revue des Langues Romanes, 1993(1) (Écrire l’histoire à la fin du Moyen Âge, études réunies par Jean Dufournet et Liliane Dulac), p.15-29.
  • « La fausse mort du vilain de Bailleul (Jean Bodel) », Nord’, 24, déc.1994, p.87-94.
  • « Naissances multiples chez les seigneurs de Trazegnies », Nord’, 25 (Littératures du Nord médiéval, études réunies par Élisabeth Gaucher et François Suard), juin 1995, p.51-62.
  • « Enfances diaboliques : Robert le Diable », PRIS-MA, XII-1 (Enfances romanesques, I), janv.-juin 1996, p.17-26.
  • « Deux regards sur une défaite : Nicopolis (d’après la Chronique du Religieux de Saint-Denis et le Livre des faits de Boucicaut) », Cahiers de Recherches Médiévales (XIIIe-XVe s.), 1 (Croisades et idée de croisade à la fin du Moyen Âge, dir. Bernard Ribémont), 1996, p.93-104.
  • « Les joutes de Saint-Inglevert : perception et écriture d’un événement historique pendant la Guerre de Cent Ans », Le Moyen Âge, CII, 1996(2), p.229-243.
  • « Robert le Diable : une ‘œuvre ouverte’ », Cahiers de Recherches Médiévales (XIIIe-XVe s.), 2 (Regards sur le Moyen Âge, dir. Marie-Madeleine Castellani et Élisabeth Gaucher), 1996, p.61-71.
  • « Joinville et l’écriture biographique », Le prince et son historien : la « Vie de saint Louis » de Joinville, études recueillies par Jean Dufournet et Laurence Harf, Paris, Champion, 1997 (Unichamp, 55), p.101-122.
  • « Joinville conteur : les anecdotes dans la Vie de saint Louis », L’Information littéraire, 1997(4), p.10-16.
  • « ‘Pour abregier… Robert le Diable’ : du roman au dit », PRIS-MA, XIII-2 (L’amplification (ou son inverse ?), I), juill.-déc. 1997, p.169-179.
  • « La Vie du terrible Robert le Dyable : un exemple de mise en prose (1496) », Cahiers de Recherches Médiévales (XIIIe-XVe s.), 5 (Le choix de la prose, dir. Emmanuèle Baumgartner), 1998, p.153-164.
  • « Écriture hagiographique et représentation de la sainteté dans le roman de Robert le Diable », en collaboration avec Marie-Madeleine Castellani (Université de Lille III), Revue des Sciences Humaines, 251 (Hagiographie, sous la direction d’Élisabeth Gaucher et Jean Dufournet), 1998, p.155-168.
  • « Les influences épiques dans le roman de Robert le Diable (à propos du ms. B.N. fr.25516) », Plaist vos oïr bone cançon vallant ? (Mélanges de langue et de littérature médiévales offerts à François Suard, textes réunis par Dominique Boutet, Marie-Madeleine Castellani, Françoise Ferrand et Aimé Petit), Villeneuve-d’Ascq, Université de Lille III, 1999 (coll. UL3 Travaux et recherches), p.285-294.
  • « Écriture de soi, écriture du politique : le Jouvencel », Penser le pouvoir au Moyen Âge (VIIIe-XVe siècles), études d’histoire et de littérature offertes à Françoise Autrand, textes réunis par Dominique Boutet et Jacques Verger, Paris, Éditions Rue d’Ulm, 2000, p.55-68.
  • « Fils du diable, héros rédempteurs : Merlin et Robert le Diable », Merlin. Roman du XIIIe siècle. Robert de Boron, ouvrage dirigé par Danielle Quéruel et Christine Ferlampin-Acher, Paris, ellipses, 2000 (coll. Capes / Agrégation de Lettres), p.61-72.
  • « L’illustration de Robert le Diable  : des manuscrits aux éditions imprimées », Le Dialogue des Arts. Tome 1 : Littérature et peinture du Moyen Âge au XVIIIe siècle, textes réunis par Jean-Pierre Landry et Pierre Servet, Lyon, Université Jean Moulin - Lyon III, 2001 (C.E.D.I.C., 18), p.67-84 + illustr.
  • « Le chevalier, la femme et l’abbé : la structure du Saintré », Revue des Langues Romanes, CV, 2001(2) : « Saintré » d’Antoine de La Sale : entre tradition et modernité, études réunies par Jean Dufournet, p.51-70.
  • « Les nuits diaboliques de Richard sans Peur (1496) », Revue des Langues Romanes, CVI, 2002(2) (L’Imaginaire de la nuit au Moyen Âge, études réunies par Jean Dufournet et Francis Dubost), p.437-450.
  • « Le « jeu » de la pénitence au XIIIe siècle : Robert le Diable et le Jongleur de Notre-Dame », Regards étonnés (Mélanges offerts à Gaël Milin, études réunies par le Centre de Recherche Bretonne et Celtique), Brest, 2003, p.261-271.
  • « Fictionalisation de l’histoire et historicisation de la fiction : le cas de Richard sans Peur », en collaboration avec Gillette Labory (C.N.R.S.-I.R.H.T.), Histoire et Roman (Actes du colloque du Centre d’Études Médiévales et Dialectales de l’Université de Lille III (1er-3 oct 2002) publiés par Catherine Croizy-Naquet et Philippe Logié), Bien Dire et Bien Aprandre, 22, 2004, p.39-52.
  • « La parodie du fantastique dans Richard sans Peur », « Furent les merveilles pruvees et les aventures truvees (Hommage à Francis Dubost), Paris, Champion, 2005 (Colloques, congrès et conférences sur le Moyen Âge, 6), p.247-261.
  • « Historiographie », Perspectives médiévales, numéro jubilaire (Trente ans de recherches en langues et littératures médiévales, dir. Jean-René Valette, Société de Langues et Littératures Médiévales d’Oc et d’Oïl), 2005, p.191-211.
  • « La chevalerie dans les biographies chevaleresques (XIIIe – XVe s.) », Revue des Langues Romanes CX (Regards sur la chevalerie de l’Europe médiévale : histoire et imaginaire, dir. Jean Dufournet et Francis Dubost), 2006(1), p.145-163.
  • « Le Triomphe des Dames d’Olivier de La Marche : une parodie mythographique et allégorique ? », Romans d’Antiquité et littérature du Nord (Mélanges offerts à Aimé Petit), Paris, Champion, 2007, p.319-330.
  • « Les recettes du diable : le pouvoir et l’argent dans Richard sans Peur », Le prince, l’argent, les hommes au Moyen Âge (Mélanges offerts à Jean Kerhervé), études réunies par Jean-Christophe Cassard, Yves Coativy, Alain Gallicé et Dominique Le Page, Presses Universitaires de Rennes, 2008, p.323-330.
  • « Tentations et mariage sataniques dans Richard sans Peur : le détournement des modèles allégoriques et féeriques », La Tentation du parodique dans la littérature médiévale, études réunies par Élisabeth Gaucher, Cahiers de Recherches Médiévales, 15, 2008, p.73-85.
  • « Le corps allégorique et emblématique », en collaboration avec F. Pomel, Du diable au corps : essais de représentation, études réunies par Élisabeth Gaucher et Jean-Pierre Dupouy, CAMAREN (Cahiers Moyen Âge - Renaissance), 3, 2010, p.89-109.
  • « Les semblances du diable dans Richard sans Peur », Le déguisement dans la littérature française du Moyen Âge, textes réunis par Jean Dufournet et Claude Lachet (Revue des langues romanes, t.CXIV, n°2, 2010), p.391-413.
  • « Psychomachie et récit de conversion : Huon de Méry et le Tornoiement de l’Antéchrist », La guerre au Moyen Âge : des motifs épiques aux réalités du XVe s. » (dir. Jean Dufournet et Claude Lachet), Revue des Langues Romanes, CXVI, 2012(2), p.405-419.
  • « Tentation de la chair, séduction de l’esprit : Richard sans Peur et le modèle érémitique », Chaire, chair et bonne Chère (Hommage à Paul Bretel), dir. Françoise Mignon et Michel Adroher, Presses Universitaires de Perpignan, 2014, p.21-34.
  • « Saint Julien l’Hospitalier et Robert le Diable », Hagiographie, imaginaire, littérature . Mélanges offerts à Jean-Pierre Perrot, Université de Savoie, 2015, p.127-143.
  • « L’Historia calamitatum d’Abélard et la question de l’autoportrait », Mélanges offerts à Jean Garapon, Paris, Champion, à paraître.
  • « Propagande et opinion publique dans le Livre des faits du Maréchal Boucicaut », Pratiques communicatives sous le règne de Charles VI, dir. J.-C. Mühlethaler, à paraître.
  • « De la confession à la conversion : l’autobiographie spirituelle au Moyen Âge », Les Voies intérieures (Mélanges M.-J. Le Han), à paraître.
  • « L’utilisation de l’allégorie dans l’écriture autobiographique », Ce fu senefiance de joie et de delit. Le sens en question au Moyen Âge (Mélanges A. Strubel), à paraître.
  • « De l’introspection à l’exposition de soi au Moyen Age », Autoportrait et représentation de l’individu au Moyen Age et à la Renaissance, à paraître dans la revue Le Moyen Age.

COMMUNICATIONS A DES COLLOQUES

  • « La confrontation de l’idéal chevaleresque et de l’idéologie politique en Bourgogne au XVe siècle : l’exemple de Jacques de Lalaing », Rencontres Médiévales en Bourgogne (XIVe-XVe s.), 2, 1992 (études recueillies par Danielle Quéruel, Presses Universitaires de Reims : Centre de Recherche sur la Littérature du Moyen Âge et de la Renaissance), p.3-24.
  • « Du bon usage de la trahison dans l’historiographie des XIVe et XVe siècles », Félonie, trahison, reniements au Moyen Âge (Actes du 3e colloque international du C.R.I.S.I.M.A., Université de Montpellier III, 24-26 nov. 1995), Publications de l’Université de Montpellier III (Cahiers du C.R.I.S.I.M.A., 3), 1997, p. 499-507.
  • « La mère coupable dans la légende de Robert le Diable (XIIe-XIXe s.) », Bien Dire et Bien Aprandre, 16 (La Mère au Moyen Âge. Actes du colloque du Centre d’Études Médiévales et Dialectales de l’Université de Lille III, 25-27 sept. 1997, publiés par Aimé Petit), Villeneuve-d’Ascq, Université de Lille III, 1998, p.133-144.
  • « Le motif de la fontaine dans Robert le Diable », Sources et Fontaines du Moyen Âge à l’âge baroque (Actes du colloque de l’Équipe Moyen Âge – Renaissance – Baroque (MA-REN-BAR), Université de Montpellier III, 28-30 nov. 1996), Paris, Champion, 1998 (coll. Colloques, congrès et conférences sur la Renaissance, XII), p.83-95.
  • « Sang vermeil, merveille du ‘sen’ : à propos de Robert le Diable », Le sang au Moyen Âge (Actes du 4e colloque international du C.R.I.S.I.M.A., Université de Montpellier III, 27-29 nov.1997), Publications de l’Université de Montpellier III (Cahiers du C.R.I.S.I.M.A., 4), 1999, p.217-226.
  • « Le diable et le bon Dieu : quelques aspects de la tradition de Robert le Diable », Topiques romanesques : réécriture des romans médiévaux (XVIe-XVIIIe s.). (Actes de la journée d’études de l’Université de Lille III, 5 déc. 1998, publiés par Élisabeth Gaucher et Frank Lestringant), Villeneuve-d’Ascq, Université de Lille III, 1999 (Cahiers de la Maison de la Recherche, collection Ateliers n°22), p.43-52.
  • « Realia et legenda  : à propos de Robert le Diable », Les « Realia » dans la littérature de fiction au Moyen Âge (Actes du colloque du Centre d’Études Médiévales de l’Université de Picardie (Saint-Valery-sur-Somme, 25-28 mars 1999) publiés par Danielle Buschinger), Amiens, Presses du Centre d’Études Médiévales de l’Université de Picardie, 2000, p.50-61.
  • « La représentation du surnaturel dans les réécritures de Robert le Diable », La Bibliothèque Bleue et les littératures de colportage (Actes du colloque de Troyes (12-13 nov.1999), réunis par Thierry Delcourt et Élisabeth Parinet), Paris, École des Chartes / Troyes, La Maison du Boulanger, 2000, p.149-159.
  • « Le héros biographique, enfant bâtard de la littérature », La Biographie dans la littérature médiévale (Actes du colloque du Centre d’Études Médiévales et Dialectales de l’Université de Lille III (5 et 6 oct. 2000) publiés par Élisabeth Gaucher et Aimé Petit), Bien Dire et Bien Aprandre, 20, 2002, p.77-88.
  • « Richard sans Peur, du roman en vers au dérimage : merveilles et courtoisie au XVIe siècle », Du roman courtois au roman baroque (Actes du colloque de l’Université de Versailles / Saint-Quentin-en-Yvelines, dir. Emmanuel Bury et Francine Mora, 2-5 juillet 2002), Paris, Les Belles Lettres, 2004, p.123-134.
  • « Fictionalisation de l’histoire et historicisation de la fiction : le cas de Richard sans Peur », en collaboration avec Gillette Labory (C.N.R.S.-I.R.H.T.), Histoire et Roman (Actes du colloque du Centre d’Études Médiévales et Dialectales de l’Université de Lille III (1er-3 oct 2002) publiés par Catherine Croizy-Naquet et Philippe Logié), Bien Dire et Bien Aprandre, 22, 2004, p.39-52.
  • « Le vrai et le faux dans l’écriture de quelques biographies du XVe siècle : écrire la vie, une autre histoire », Écritures de l’Histoire, XIVe – XVIe s. (colloque de l’Université de Bordeaux III, 19-21 septembre 2002), éd. Danielle Bohler et Catherine Magnien Simonin, Genève, Droz, 2005 (Travaux d’Humanisme et Renaissance, 406), p.205-217.
  • « Temps individuel et temps collectif dans l’écriture biographique : l’Histoire de Guillaume le Maréchal », Dire et penser le temps au Moyen Âge. Frontières de l’histoire et du roman, études recueillies par Emmanuèle Baumgartner et Laurence Harf-Lancner, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2005, p.101-118.
  • « Le vrai et le faux au Moyen Âge : quelques approches », Le Vrai et le Faux au Moyen Âge (Actes du colloque du Centre d’Études Médiévales et Dialectales de l’Université de Lille III (18-20 septembre 2003) publiés par Élisabeth Gaucher), Bien Dire et Bien Aprandre, 23, 2005, p.9-20.
  • « Le Chevalier au Papegau  : « Enfances » ou déclin de la littérature arthurienne ? », Enfances arthuriennes (actes du colloque de l’Université de Rennes II, dir. Denis Hüe et Christine Ferlampin-Acher, 6-7 mars 2003), Orléans, Paradigme, 2006, p.255-266.
  • « Olivier de La Marche et l’allégorie : pour une lecture à clés du Triomphe des Dames » (conférence prononcée le 11 déc. 2003 à l’Université de Rennes II, Séminaire du Centre d’Études des Textes Médiévaux) , Les Clefs des textes médiévaux. Pouvoir, savoir et interprétation, dir. Fabienne Pomel, Presses Universitaires de Rennes, 2006, p.235-251.
  • « Pacte fatal, pacte fœtal : l’enfant né sur parole. Valeur performative de la prière dans Robert le Diable », Serment, promesse et engagement : rituels et modalités au Moyen Âge (6e colloque international du C.R.I.S.I.M.A., Université de Montpellier III, 21-24 nov. 2001), études recueillies par Françoise Laurent, Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée, 2008, p.111-120.
  • « Robert le diable ou le ‘criminel repentant’ : la légende au miroir des récits de conversion », La légende de Robert le Diable du Moyen Âge au XXe siècle. (Actes du colloque de l’Universités de Caen, 17 et 18 septembre 2009), éd. L. Mathey-Maille et H. Legros, Orléans, Paradigme, 2010, p27-41.
  • « Emblèmes et devises dans le Lais et le Testament de Villon », Villon entre mythe et poésie. (Actes du colloque organisé par Jean Dérens, Jean Dufournet et Michael Freeman, Paris, Bibliothèque historique de la Ville de Paris, 15-17 déc. 2006), éd. J. Dufournet et M. Faure, Paris, Champion, 2011, p.33-43.
  • « ‘Mais où sont les neiges d’antan’ ? Comment lire les vies exemplaires », Lire les textes médiévaux aujourd’hui : historicité, actualisation et hypertextualité, dir. Patricia Victorin (actes du colloque de Montpellier III, 25 et 26 janvier 2010), Paris, Champion, 2011, p.103-115.
  • « Louis IX au regard de Joinville : un saint, un monarque, un ami », Des saints et des rois. L’hagiographie au service de l’histoire (Paris III, 5 avril 2011), éd. F. Laurent, L. Mathey-Maille et M. Szkilnik, Paris, Champion, 2014, p.209-221.
  • « (Auto)fiction, (auto)critique, (auto)dérision dans quelques biographies et autobiographies françaises du Moyen Âge », Cartografíes de l’Ànima : Identitat, memòria i escriptura, (Lleida, 30 juin-1er juillet 2011), éd. I. Grifoll et alii, Lleida, Pagès editors, 2014, p.201-215.
  • « À propos des réécritures : Richard sans Peur, roman de l’ironie ? », Richard sans Peur, duc de Normandie : entre histoire et légende (colloque organisé au Havre par L. Mathey-Maille et E. Gaucher-Rémond, 29-30 mars 2012), Annales de Normandie, 64e année, n°1, janvier-juin 2014, p.215-228.
  • « La Vierge dans le 33e Miracle de Notre Dame par personnages (Robert le Diable) », La Vierge dans les littératures et les arts du Moyen Âge, colloque organisé à Perpignan par P. Bretel et M. Adroher, 17-19 octobre 2013. À paraître, Champion.
  • « Gilles de Chin, un nouveau ‘chevalier au lion’ ? », L’art du récit à la cour de Bourgogne : l’activité de Jean de Wavrin et son atelier, colloque organisé à Dunkerque par J. Devaux et M. Marchal, 24-25 octobre 2013. À paraître.
  • « Relire Richard sans Peur : réflexions sur la réédition et la réinterprétation d’une prose méconnue », Raconter en prose dans la France des XVe-XVIe siècles, colloque organisé à Turin par P. Cifarelli, 13-15 mars 2014. À paraître.
  • « ‘Autentiquement et en bel stile’ : l’écriture biographique dans le Livre des faits de Boucicaut (1409) », journée d’étude Texte littéraire et histoire : Italie, France, organisée à Nantes par C. de Wrangel et A. Peyronie, 17 avril 2014. Atlantide (revue en ligne de L’AMo), 2015.

DICTIONNAIRES, ENCYCLOPEDIES, BIBLIOGRAPHIES

  • Bibliographie des œuvres narratives de fiction, établie pour les Cédéroms Corpus de la Littérature narrative du Moyen Âge au XXe siècle : romans, contes, nouvelles (Paris, Champion électronique / C.N.E.D. Ministère de l’Éducation Nationale, 2000) et Corpus de la littérature médiévale en langue d’oïl des origines à la fin du XVe siècle (Paris, Champion électronique, 2001).
  • Une notice pour l’encyclopédie Catholicisme. Hier, aujourd’hui, demain (dir. Faculté de théologie de l’Institut catholique de Lille), t. XV, fasc.73, Paris, Letouzey et Ané, 2000 [VILLON, François].
  • Deux notices pour le Dictionnaire du Moyen Âge, sous la dir. de Claude Gauvard, Alain de Libera et Michel Zink, Paris, P.U.F., 2002 [« Biographie chevaleresque », « Jean le Meingre »].
  • Notice pour le Nouveau Répertoire de mises en prose (XIVe - XVIe siècle) (dir. M. Colombo-Timelli et alii), Paris, Garnier, 2014 [« Richard sans Peur de Gilles Corrozet » : p.747-752].

NECROLOGIE

Jean Dufournet (1933-2012), Le Moyen Âge, 2012(3-4), p.759-764.

CONFERENCES INVITEES

  • 11 avril 1996, Université de Paris III (U.F.R. de Lettres Modernes, séminaire de Maîtrise de Laurence Harf) : « Un mythe controversé : la croisade de Nicopolis ».
  • 7 décembre 1996, Paris (Équipe de recherche sur la littérature et les milieux bourguignons aux XIVe et XVe siècles, dirigée par Danielle Quéruel) : « Nicopolis à travers les témoignages littéraires ».
  • 25 avril 1997, Université de Lille III (U.F.R. de Lettres Modernes, séminaire de D.E.A.) : « Autour de Robert le Diable : histoire d’une légende ».
  • 20 janvier 2001, Université de Lille III (journée d’études sur le programme de littérature médiévale des Agrégations de Lettres) : « Merlin et Robert le Diable ».
  • 1er et 2 octobre 2013, université de Milan : 2 conférences sur Robert le Diable.
  • 20 mars 2014, université de Rennes 2 (CETM) : « Les influences arthuriennes dans les biographies chevaleresques du XVe siècle ».
  • 22 mai 2014, Lyon (Ciham) : « L’autoportrait, un dialogue entre historiens et littéraires ? ».
  • 21 avril 2016, Prague, université Charles : 2 conférences sur Robert le Diable et Richard sans Peur.

ACTIVITES DE VALORISATION OU DE VULGARISATION

  • 11 mars 1995 (enregistrement), 17 avril 1995 (diffusion) : émission à Radio France pour France Culture, dans le cadre des « Lundis de l’histoire » : « Commynes », entretien organisé par Jacques Le Goff, avec Jean Dufournet et Marie-Thérèse de Médeiros.
  • 26 août 2005, Dangeul (Sarthe), journées culturelles en pays marollais : « Robert le Diable : histoire d’une légende ».
  • 7 février 2011 (Université Permanente de Nantes) : « Robert le Diable, des manuscrits enluminés aux gravures populaires : la fabrique d’une imagerie légendaire ».
  • 24 mai 2011 (Université Permanente de Nantes) : « Richard sans Peur, roman du XVe siècle, ou le jeu avec le diable ».

EXPERTISES D’OUVRAGES

Pour les éditions Champion (Paris) :

  • 2010 : Mario Botero Garcia, Les Rois dans le Tristan en prose. (Ré)écritures du personnage arthurien, 1 vol. (paru en 2011, coll. « Essais sur le Moyen Âge », 472 pages).
  • 2013 : Friedrich Wolfzettel, La Poésie lyrique du Moyen Âge au Nord de la France (à paraître dans la coll. « Nouvelle Bibliothèque du Moyen Âge »).
  • 2013 : Clothilde Dauphant, La Poétique des Œuvres complètes d’Eustache Deschamps (ms. BnF fr. 840) : composition et variation formelle (à paraître dans la coll. « Nouvelle Bibliothèque du Moyen Âge »).
  • 2015 : Mattia Cavagna, La Vision de Tondale et ses versions françaises (XIIIe-XVe siècle) : contribution à l’étude de la littérature visionnaire latine et française (à paraître dans la coll. « Nouvelle Bibliothèque du Moyen Âge »).
  • 2016 : La Vierge dans les arts et les littératures du Moyen Age (à paraître dans la coll. « Nouvelle Bibliothèque du Moyen Age »).

EXPERTISES D’ARTICLES

  • pour la revue Le Moyen Âge (Bruxelles)
  • pour la revue Le Moyen français
  • pour la revue Médiévales
  • pour la revue Perspectives médiévales.

COMPTES RENDUS D’OUVRAGES

  • Bien Dire et Bien Aprandre, 13, 1996 (J. DUFOURNET, Philippe de Commynes. Un historien à l’aube des temps modernes, Bruxelles, De Boeck Université, 1994).
  • Cahiers de Recherches Médiévales, 5, 1998 (M. ABRAMOWICZ, Réécrire au Moyen Âge. Mise en prose des romans en Bourgogne au XVe siècle, Lublin, 1996 ; É. CARPENTIER, M. LE MENÉ, La France du XIe au XVe siècle, P.U.F., 1996 ; H. MARTIN, Mentalités médiévales, P.U.F., 1996 ; J.-L. NARDONE, Pétrarque et le pétrarquisme, P.U.F., 1998 ; Histoire des Poétiques, dir. J.-L. Bessière, E. Kushner, R. Mortier et J. Weisgerber, P.U.F., 1997 ; J. VERGER, Les gens de savoir en Europe à la fin du Moyen Âge, P.U.F., 1997 ; Ph. CONTAMINE, La noblesse au royaume de France de Philippe le Bel à Louis XII, P.U.F., 1997) ; 6, 1999 (E. BAUMGARTNER, Chrétien de Troyes. Le Conte du Graal, P.U.F., 1999 ; J. VERGER, Les Universités au Moyen Âge, P.U.F., 1999 ; M. ZINK, Froissart et le temps, P.U.F., 1998) ; 7, 2000 (La trace médiévale et les écrivains d’aujourd’hui, dir. M. GALLY, P.U.F., 2000) ; 10, 2003 (Les Chevaliers de l’Ordre de la Toison d’or au XVe siècle, dir. R. de Smedt, Frankfurt am Main, Peter Lang, 2000 ; Chr. RAYNAUD, « À la hache ! » Histoire et symbolique de la hache dans la France médiévale, Le Léopard d’or, 2002) ; 12, 2005 (L. LOUISON, De Jean Renart à Jean Maillart. Les romans de style gothique, Champion, 2004).
  • Le Moyen Âge, 1999(4) (R. PENSOM, Aucassin et Nicolete, Berne, 1999) ; 2001(3-4) (D. BOUTET, Formes littéraires et conscience historique aux origines dela littérature française, P.U.F., 1999) ; 2003(1) (Commynes, Mémoires sur Charles VIII et l’Italie (livres VII et VIII), éd. J. Dufournet, Paris, G.F.-Flammarion, 2002) ; 2003(2) (Plaist vos oïr bone cançon vallant ? Mélanges offerts à Fr. Suard, 2 vol., Villeneuve-d’Ascq, Université de Lille III, 1999 ; J. MONFRIN, Études de philologie romane, Genève, Droz, 2001) ; 2003(3-4) (Camillo Leonardi, Les pierres talismaniques, éd.-trad. Cl. Lecouteux et A. Montfort, Paris, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 2002 ; Dans l’eau, sous l’eau : le monde aquatique au Moyen Âge, études réunies par D. James-Raoul et Cl. Thomasset, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 2002) ; 2004(1) (Poétiques en transition : entre Moyen Âge et Renaissance, édité par J.-Cl. Mühlethaler et J. Cerquiglini-Toulet, Études de Lettres (revue de la Faculté des Lettres de l’Université de Lausanne), 2002(4)) ; 2005(1) (S. SASAKI, Émeraude et jaspe, t.I, Tokyo, 2002) ; 2005(2) (L. PIERDOMINICI, La Bouche et le corps, Champion, 2003) ; 2006(1) (M. GALLY, Parler d’amour au puy d’Arras, Orléans, Paradigme, 2004) ; 2006(2) (Miroirs et jeux de miroirs dans la littérature médiévale, dir. F. Pomel, Presses Universitaires de Rennes, 2003) ; 2006(3-4) (Le Tournoi au Moyen Âge, dir. N. Gonthier, Université de Lyon III, Cahiers du Centre d’Histoire Médiévale n°2, 2003) ; 2009(1) (Jean Bodel, Le Jeu de saint Nicolas, éd.-trad. J. Dufournet, Paris, G.-F., 2005).
  • L’Information littéraire, 52, 2000(2) (Jean de Joinville : de la Champagne aux royaumes d’outre-mer, dir. D. Quéruel, Langres, 1998).
  • Nord’, 25, 1995 (Le Livre des amours du Chastellain de Coucy et de la Dame de Fayel, éd. A. Petit et Fr. Suard, Presses Universitaires de Lille, 1994 ; J. LEMAIRE, Les visions de la vie de cour dans la littérature française de la fin du Moyen Âge, Bruxelles/Paris, 1994) ; 26, 1995 (Splendeurs de la cour de Bourgogne. Récits et chroniques, dir. D. Régnier-Bohler, Laffont, 1995).
  • Perspectives Médiévales, 21, 1995 (J. FLORI, La chevalerie en France au Moyen Âge, P.U.F., 1995) ; 22, 1996 (M. GLENCROSS, Reconstructing Camelot, Cambridge, 1995 ; M. ANJUBAULT SIMONS, La force dans la faiblesse, Champion, 1995 ; J. DEVAUX, Jean Molinet, indiciaire bourguignon, Champion, 1996) ; 23, 1997 (Ph. WALTER, Chrétien de Troyes, P.U.F., 1997) ; 24, 1998 (« A l’heure encore de mon escrire », dir. Cl. Thiry, Louvain, 1997) ; 25, 1999 (Fr. DUBOST, Le Conte du Graal ou l’art de faire signe, Champion, 1998 ; C. GAULLIER-BOUGASSAS, Les Romans d’Alexandre, Champion, 1998) ; 35, 2013 (C. PRUD’HOMME, Le Discours sur le voyage chez les écrivains de la fin du Moyen Âge, Perspectives médiévales : 36, 2014 (N. CHAREYRON, Éthique et Esthétique du récit de voyage à la fin du Moyen Âge, Paris, Champion, 2013).
  • Revue des Langues Romanes, C, 1996(1) (Courtois d’Arras, éd.-trad. J. Dufournet, G.F., 1995) ; CI, 1997(1) (N. CHAREYRON, Jean Le Bel, Bruxelles, De Boeck Université, 1996) ; 2004 (La littérature française du Moyen Âge, éd. J. Dufournet et Cl. Lachet, 2 vol., Paris, G.-F., 2003).
  • Revue des Sciences Humaines, 243, 1996 (Médiévales, 26 (Savoirs d’anciens), 1994 ; 27 (Du bon usage de la souffrance), 1994) ; 244, 1996 (Médiévales, 28 (Le choix de la solitude), 1995 ; 29 (L’étoffe et le vêtement), 1995) ; 251, 1998 (Artus de Bretagne, fac-similé 1584, éd. N. Cazauran et Chr. Ferlampin-Acher, Presses de l’E.N.S., 1996 ; Médiévales, 32 (Voix et signes), 1997) ; 256, 1999 (M. GÉRARD, Les Cris de la Sainte, Champion, 1999 ; Cl.-Cl. KAPPLER, Monstres, démons et merveilles à la fin du Moyen Âge, Payot, 1999).
  • Revue du Nord, LXXVII, 310, 1995 (Arras au Moyen Âge, dir. M.-M. Castellani et J.-P. Martin, Artois Presses Université, 1994) ; LXXX, 324, 1998 (J. BLANCHARD, Commynes l’Européen, Genève, 1996) ; LXXXII, 334, 2000 (L’istoire de tres vaillans princez monseigneur Jehan d’Avennes, éd. D. Quéruel, Villeneuve-d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, 1997).
  • Speculum, oct. 2005 (M. SZKILNIK, Jean de Saintré. Une carrière chevaleresque au XVe siècle, Genève, Droz, 2003).

up
logouniv       Le site de L'AMo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-ND      Contrat Creative Commons   Mentions légales