Accueil du site > Publications > Atys burlesque : Parodies de l’opéra de (...)

Atys burlesque : Parodies de l’opéra de Quinault et Lully à la Foire et à la Comédie-Italienne 1726-1738

mardi 5 juillet 2011, par Françoise Rubellin

Le succès d’Atys de Lully et Quinault fut si considérable que l’Opéra ne cessa de le programmer jusqu’à la Révolution. À chaque reprise, on vit apparaître à la Comédie-Italienne comme sur les théâtres de la Foire (Opéra-Comique et marionnettes) des parodies dramatiques, récrivant l’histoire de la manière la plus burlesque.

Tout Paris court voir Atys prendre les traits d’Arlequin, de Pierrot, de Polichinelle… On goûtera dans les sept parodies rassemblées ici la saveur de la réécriture, souvent grivoise mais aussi critique ; on verra Atys se transformer en pin, en tonneau, en chapon, en chou, en métromane… Chaque pièce est en partie chantée sur des airs populaires, les vaudevilles, dont certains sont donnés en fin de volume.

Après la redécouverte de l’opéra baroque, c’est à la découverte de l’inventivité parodique, en marge de la culture officielle, que ce recueil invite. Jean-Marie Villégier en signe la préface.

Atys burlesque : Parodies de l’opéra de Quinault et Lully à la Foire et à la Comédie-Italienne 1726-1738 , Montpellier, Espaces 34, 2011, 480 p.




À propos de l'auteur

Françoise Rubellin

Professeur de Littérature française (XVIIIe siècle).

Théâtre du XVIIIe siècle : Marivaux, théâtres de la Foire, Comédie-Italienne, opéra-comique, marionnettes, parodie, édition de manuscrits.

Voir en ligne : CETHEFI

Courrier électronique : Françoise Rubellin


up
logouniv       Le site de L'AMo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-ND      Contrat Creative Commons   Mentions légales