Accueil > Événements > Le phénomène académique

Journée d’études CPER 10 LLSHS

Le phénomène académique

Mécénats et Académies : puissance des réseaux et poids normatif

mardi 8 avril 2014, par Élisabeth Gaucher-Rémond

A l’Université de Nantes, Salle du Conseil (bâtiment du Tertre)

Organisateurs : Anne-Simone Dufief (Université d’Angers, CERIEC), Élisabeth Gaucher-Rémond (Université de Nantes, L’AMo), Franck Laurent (Université du Maine, 3 L.AM), Nathalie Prince (Université du Maine, 3 L.AM).

Dans une perspective d’histoire culturelle et littéraire, nous souhaitons étudier ici les origines, les modèles et les filiations du phénomène académique.
Qu’ont de spécifiques la création et le fonctionnement d’une académie ? Quels sont les rapports avec d’autres formes institutionnelles protectrices des Lettres, des Sciences et des Arts ? Et en particulier existe-t-il une filiation ou une rivalité avec le mécénat, les salons ? Se posera, par-là même, la question des liens avec les pouvoirs.
Y a-t-il des époques, des territoires, à l’échelle nationale et européenne, plus propices à la fondation d’académies ? Quelle est la place des femmes dans ces réseaux normatifs ? Et celle des Français dans les académies étrangères ?
Ce ne sont là que quelques suggestions de réflexion. Il ne s’agira pas d’apporter toutes les réponses érudites mais bien plutôt de baliser les pistes à explorer.
Cette journée d’étude, comme toutes celles qui se rattachent à l’action « Mécénats et Académies », s’inscrit dans une perspective diachronique et interdisciplinaire, dans la totalité des périodes étudiées (de l’Antiquité à nos jours), dans l’extension des aires géographiques (France et Italie notamment) et dans la confrontation des savoirs (lettres, arts, sciences).

Programme

14h00 : Accueil

14h15 : Pauline Bruley (Université d’Angers, CERIEC) : « Fortunes et
infortunes du nom académie et de l’adjectif académique aux XIXe et XXe
siècles : fortune de l’extension, infortune des connotations ? »

15h00 : Nathalie Grande (Université de Nantes, L’AMO) : « Femmes et
académies : Madeleine de Scudéry, Marie-Jeanne L’Héritier, Anne
Lefèvre-Dacier »

15h45 : Pause

16h00 : Frédérique Le Nan (Université d’Angers, CERIEC) : « Le mécénat
féminin au Moyen Âge »

16h45 : Hélène Rousteau-Chambon (Université de Nantes, CReAAH) : « 
L’Académie royale d’architecture, dernière-née des institutions royales en
France »

17h30 : Conclusion

titre documents joints




À propos :

Élisabeth Gaucher-Rémond

Professeur de Littérature et langue françaises du Moyen-Âge.

Représentation de l’individu au Moyen-Âge : (auto)biographies, autoportrait, interpénétration du réel et de l’imaginaire, autodérision.

Courrier électronique : Élisabeth Gaucher-Rémond


up
logouniv       Le site de L'AMo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-ND      Contrat Creative Commons   Mentions légales