Accueil du site > Événements > Usage et représentation du corps dans les (...)

Colloque international

Usage et représentation du corps dans les Mémoires (XVIe-XVIIe s.)

Les 4 et 5 juin 2015, à l’Université de Nantes (bâtiment Censive, salle des conférences).

vendredi 5 juin 2015, par Christian Zonza

La conscience du corps évolue sous l’Ancien Régime, ainsi que ses représentations et ses discours, suivant ainsi une réflexion sur la conscience de soi à laquelle la philosophie prête une attention grandissante. C’est à travers les Mémoires et les correspondances que nous chercherons à mesurer ces mutations.

Les corps souffrants, les corps captifs, les corps triomphants et parés pour les cérémonies, carrousels, batailles, bals, corps publics et corps privés tiennent une place singulière dans les récits de vie sous l’Ancien Régime : de la chronique du fameux rhumatisme qui scande et organise secrètement l’écriture des Lettres de Mme de Sévigné aux inconforts de la cour de Fontainebleau rapportés par la Palatine, de l’épaule démise de Retz, évadé de Nantes, à la « cuisse héronnière » de Mazarin mourant, des détails insoutenables de l’évocation du cancer d’Anne d’Autriche par Mme de Motteville, à la mâchoire comme dévissée du premier président lors du lit de justice d’août 1718 décrite par Saint-Simon, au « grand remède » qu’expérimente Casanova.

Ces évocations attirent notre attention sur un champ immense : celui de l’image et de l’expérience du corps restituées par les mémoires et les correspondances. Il s’agit d’interroger les discours non spécialisés sur le corps, autrement dit les récits d’expériences personnelles vécues ou de témoignage, en deçà des traités philosophiques, religieux, moraux, médicaux ou de civilité de l’époque.

La santé du corps, les valeurs sociales et sa perception esthétique, le corps politique, le corps gagné par les passions, corps galants, conflits du corps et de l’âme, corps héroïque ou ridicule, telle seront les voies que notre colloque s’appliquera à explorer.

Colloque organisé par Emmanuèle Lesne et Christian Zonza (Université de Clermont-Ferrand et Université de Nantes).

Documents joints




À propos :

Christian Zonza

Maître de conférences en Littérature française (XVIIe siècle).

Écriture de l’histoire et ses genres : roman, nouvelle, théâtre historiques ; mémorialistes.

Courrier électronique : Christian Zonza


up
logouniv       Le site de L'AMo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-ND      Contrat Creative Commons   Mentions légales