Accueil du site > Publications > Le Voyage au Brésil

Le Voyage au Brésil

Anthologie de voyageurs français et francophones du XVIe au XXe siècle

jeudi 15 mai 2014, par Régis Tettamanzi

Cet ouvrage propose divers parcours à travers un pays-continent, le Brésil, dont les dimensions semblent défier tout arpentage. Aussi le lecteur aura-t-il le choix entre plusieurs itinéraires, plusieurs trajectoires. Un parcours géographique tout d’abord, le Brésil ne pouvant être appréhendé qu’en fonction de ses diversités locales. Aucune région n’est passée sous silence, depuis l’Amazonie et la prodigieuse diversité de son biotope jusqu’aux États les plus développés du sud. Chemin faisant, on fera halte dans des villes qui font rêver par leur nom même (Belo Horizonte, Manaus, Salvador de Bahia) ou qui surprennent par l’expansion irrépressible qui les caractérise (Rio de Janeiro, São Paulo). Un parcours historique ensuite : le lecteur découvrira le Brésil avec les premiers voyageurs français (Jean de Léry, André Thevet, Claude d’Abbeville, Yves d’Évreux). Après avoir accompagné Bougainville et Duguay-Trouin à Rio de Janeiro au XVIII e siècle, et descendu l’Amazone avec La Condamine, il changera de cap pour le Brésil du XIX e siècle, période d’intenses activités scientifiques. Période aussi de grande stabilité politique, avec l’indépendance du pays, suivie de l’établissement de l’Empire (1822-1889) et du passage à la République. C’est le moment où, dans son histoire, le Brésil apparaît comme un État moderne, ouvert sur le monde, un « pays du futur » promis à un avenir radieux – avant que cet optimisme ne s’estompe vers le milieu du XXe siècle, le Brésil rejoignant les pays du tiers-monde, « géant aux pieds d’argile ». Enfin, un parcours thématique. Cette anthologie s’attache à l’identité brésilienne (souvent perçue comme mystérieuse ou contradictoire), la figure de la femme brésilienne, les questions religieuses fort complexes dans le plus grand pays catholique du monde, enfin tout ce qui relève de la culture populaire (fêtes, musique, carnaval). Contrairement à une idée reçue, beaucoup d’écrivains français (et francophones) ont voyagé au Brésil et laissé des témoignages de leur expérience. Outre les voyageurs des siècles dits « classiques », on côtoiera les écrivains reconnus (Jules Verne, Arthur de Gobineau, Blaise Cendrars, Georges Bernanos, Benjamin Péret, Albert Camus, Paul Morand, André Maurois) ; les voyageurs occasionnels, aux noms souvent oubliés (Rayliane de La Falaise, Éric de Crail, Marie-Thérèse Gadala) ; sans oublier les « brésilianistes » du XIXe siècle (Jean-Baptiste Debret, Auguste de Saint-Hilaire, Ferdinand Denis), qui ont pour une bonne part initié le désir de mieux connaître - et faire connaître - cet immense pays.

Régis Tettamanzi est professeur de littérature française du XXe siècle à l’université de Nantes. Il voyage au Brésil depuis près de vingt ans, et a publié de nombreux travaux sur l’image de ce pays dans la littérature (notamment Les Écrivains français et le Brésil, 2004, et Le Roman français et l’histoire du Brésil, 2007).

R. Tettamanzi (éd.), Le Voyage au Brésil, Paris, Laffont, coll. « Bouquins », 2014, 1231 p., 30 EUR.




À propos de l'auteur

Régis Tettamanzi

Professeur de Littérature française (XXe siècle).

Roman, essai, polémique, exotisme.

Courrier électronique : Régis Tettamanzi


up
logouniv       Le site de L'AMo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-ND      Contrat Creative Commons   Mentions légales