Accueil du site > Publications > Segalen. Le Rythme et le Souffle

Segalen. Le Rythme et le Souffle

samedi 12 octobre 2002, par Philippe Postel

Le débat poétique ouvert en particulier par Mallarmé à propos du rythme se poursuit et s’infléchit au cours des premières décennies du XXe siècle. Victor Segalen entend bien prendre part au débat, mais, explorateur de formes littéraires avant tout, il tend à en élargir le champ, en particulier grâce à sa connaissance de la poésie chinoise ainsi que de la pensée esthétique extrême-orientale. Les articles rassemblés dans cet ouvrage, à propos de l’œuvre tant poétique que romanesque ou critique de Victor Segalen, font le point sur la notion de rythme (et de son envers à bien des égards, le souffle), notion ignorée de la critique et pourtant centrale dans la poétique et la pensée segaléniennes. Après une série d’études consacrées à la situation du rythme et du souffle au tournant des XIXe et XXe siècles, du point de vue théorique, historique, philosophique, poétique et médical, l’ouvrage porte la réflexion sur le rythme entendu au sens strict de travail sur l’accent dans les textes poétiques, qu’ils soient versifiés ou non, mais aussi sur le travail des motifs, sur la composition et le tempo dans les textes narratifs. Le rythme et le souffle sont enfin envisagés d’un point de vue esthétique, en particulier en référence à la tradition lettrée chinoise.

Philippe Postel (dir.), Segalen. Le Rythme et le Souffle, Nantes, Pleins feux, coll. « Horizons comparatistes », 2002.




À propos de l'auteur

Philippe Postel

Maître de Conférences en Littératures comparées.

Victor Segalen. Relations littéraires Chine-Europe. Poétique du roman Chine-Europe. Cinéma et littérature.

Voir en ligne : Association Victor Segalen

Courrier électronique : Philippe Postel


up
logouniv       Le site de L'AMo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-ND      Contrat Creative Commons   Mentions légales