Accueil > Textes en ligne > Sonder le noir du temps. Une esthétique des (...)

Théorie littéraire des oeuvres mineures, 1

Sonder le noir du temps. Une esthétique des œuvres mineures est-elle possible ?

dimanche 15 septembre 2013, par Paul-André Claudel

Réflexion en six chapitres sur la possibilité de construction d’une histoire littéraire du XXe siècle alternative à celle du canon établi : la chronique d’une anti-tradition qui ne soit ni celle des « arrières-gardes » de William Marx, ni celle des « antimodernes » d’Antoine Compagnon, mais une étude systématique des reliquats de l’histoire, des expériences non-canoniques.

Article publié en ligne le 11 février 2007 sur le site www.fabula.org, section « atelier de théorie littéraire », rubrique « Histoire ».

titre documents joints




À propos de l'auteur

Paul-André Claudel

Maître de conférences en Littératures comparées.

Spécialités : le courant de la décadence et la littérature fin-de-siècle. Domaine français, domaine italien et méditerranéen.

Courrier électronique : Paul-André Claudel


up
logouniv       Le site de L'AMo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-ND      Contrat Creative Commons   Mentions légales