Accueil > Événements > La contrainte au théâtre (1)

20 juin 2013

La contrainte au théâtre (1)

MSH Ange-Guépin - 9h30 / 17h30

jeudi 20 juin 2013, par Françoise Rubellin, Lucie Thévenet

Journée d’études de l’Axe 1 - Représentation Identité Histoire : « Théâtre et histoire culturelle »

L’idée de départ de cette journée d’études est d’envisager de manière paradoxalement très libre la notion de contrainte au sein du théâtre, et plus largement du spectacle, dans un cadre temporel très large (de l’Antiquité au domaine contemporain). Le théâtre peut en effet s’envisager comme un art sous contrainte, du fait de ses conditions de représentation, parfois très restrictives ou rudimentaires : contraintes d’écriture qui pèsent de ce fait sur les dramaturges, contraintes de mise en scène liées à l’écriture, etc. D’autre part, à certaines époques, le théâtre est soumis à un système de censure, qu’auteurs, acteurs, metteurs en scène et directeurs s’ingénient à contourner par les moyens les plus variés. Quels sont donc les rapports entre la contrainte et de la créativité ? Cette journée devrait faire apparaître des pistes pour notre réflexion à venir ; à terme, nous espérons qu’elle puisse mener à un projet de recherche structuré. C’est pourquoi nous avons choisi de donner la parole pour un temps court (15 minutes) à tous les membres de L’AMo intéressés par le sujet, ainsi qu’à trois intervenants extérieurs.

Intervenants de 9h30 à 17h30 (l’ordre sera tiré au sort le jour même, sauf pour Stéphane Loret, ingénieur en humanités numériques, qui interviendra vers midi) :

Martine Mespoulet (directrice de la MSH) : mot d’accueil.

Patrick Berthier (L’AMo) : Une contrainte particulière : les hippodrames.

Jean-François Bianco (Université d’Angers) : « Gluck et les contraintes de l’adaptation, l’opéra-comique français à Vienne ».

Emmanuelle Bousquet (L’AMo) : L’opéra italien au début du XXe siècle : jeu d’influences ou censure déguisée (compositeur, librettiste, éditeur) .

Ioana Galleron (CETHEFI, Université de Bretagne Sud) : La contrainte de la norme classique dans la comédie française de la charnière XVIIe-XVIIIe siècles.

Jacques Gilbert (L’AMo) : Le refus de la mort sur scène.

Sylvain Ledda (L’AMo) : Le proverbe dramatique et ses contraintes dramaturgiques.

Isabelle Ligier-Degauque (L’AMo / CETHEFI) : La contrainte matérielle : controverse entre Diderot et Mme Riccoboni.

Stéphane Loret (ingénieur en humanités numériques, MSH Nantes) : Les contraintes des bases de données pour l’édition du théâtre.

Anna Mirabella (L’AMo) : Le dialecte en scène : une contrainte productive dans la constitution du public ?

Fanny Prou (CETHEFI, Université de Nantes) : La censure sur les titres : du Prince nocturne à la Pièce sans titre de Pannard.

Françoise Rubellin (L’AMo/ CETHEFI) : La contrainte du monologue dans les théâtres de la Foire.

Emmanuelle Soupizet (L’AMo/ CETHEFI) : La contrainte du chant : réécrire les épopées pour la scène lyrique.

Lucie Thévenet (L’AMo) : La contrainte du nombre d’acteurs dans le théâtre grec.

Cyril Triolaire (Université de Clermont-Ferrand) : Effets de la contrainte dans la vie théâtrale au lendemain de la Révolution.

Walter Zidaric (L’AMo) : La Traviata de Verdi/Piave : censure et auto-censure.

Le projet est soutenu par L’AMo, le CETHEFI et la MSH Ange-Guépin (au sein du projet Mémoire du spectacle).




À propos :

Lucie Thévenet

Maître de Conférences en Langue et littérature grecques.

Tragédie grecque – Théâtre antique – Mise en scène – Réécritures modernes et contemporaines.

Courrier électronique : Lucie Thévenet

À propos :

Françoise Rubellin

Professeur de Littérature française (XVIIIe siècle).

Théâtre du XVIIIe siècle : Marivaux, théâtres de la Foire, Comédie-Italienne, opéra-comique, marionnettes, parodie, édition de manuscrits.

Voir en ligne : CETHEFI

Courrier électronique : Françoise Rubellin


up
logouniv       Le site de L'AMo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-ND      Contrat Creative Commons   Mentions légales