Accueil du site > Projets > Courtisans narrateurs par extraits

AAP Interdisciplinaires 2016 - E. Amato, dir.

Courtisans narrateurs par extraits

Historiens grecs entre Zénon l’Isaurien et Justinien Ier

jeudi 10 mars 2016, par Eugenio Amato

Les règnes des empereurs Zénon, Anastase Ier Dicoros, Justin Ier et Justinien Ier (474-565 ap. J.-C.) voient l’émergence, en Orient, d’une copieuse production historique de langue grecque sous forme d’histoires universelles, chronographies ou monographies. Bien que de nombreux études offrent un cadre assez précis de cette littérature, surtout pout ce qui est de ses représentants majeurs (Zosime, Procope de Césarée ou Agathias le Scholastique), il nous est possible de constater qu’une lacune cruciale demande encore à être comblée : à l’exception de Malchos de Philadelphie, Christodore de Coptos et Jean Malalas, qui ont pu bénéficier d’éditions méticuleuses dans les dernières années, nous ne disposons, à présent, de travaux similaires pour maintes historiens « mineurs », témoins eux aussi de la parabole des empereurs mentionnés et accessibles, à nos jours, uniquement sous forme fragmentaire, leurs ouvrages étant perdus. En dépit de cette disparition, d’importantes notices biographiques et de nombreux extraits sont mis à notre disposition par les sources antiques : ces traces, bien que faibles, offrent un support incontournable à la reconstitution de l’histoire de l’Empire romain d’Orient entre le Ve et le VIe s. de notre ère. Ces auteurs, tout comme leurs collègues plus célèbres et à la tradition plus ‘heureuse’, étaient dans la plupart des cas des hauts fonctionnaires de l’Empire, liés de façon plus ou moins étroite à la cour impériale, vers laquelle ils manifestaient des attitudes différentes : entre autres, Candide l’Isaurien, Pamprepios de Panopolis, Capiton de Lycie, Eustathe d’Epiphania, Nonnosus, Pierre le Patrice et Hésychios de Milet. L’état fragmentaire de ces historiens et l’absence d’études exhaustives sur la propagande impériale entre le Ve et le VIe s. rend l’accès à leurs fragments très difficile et notre connaissance de cette phase de l’Empire fort brumeuse : c’est donc dans l’objectif de restaurer une page importante de l’histoire de l’Empire et de rendre enfin accessible à tout public l’ensemble de cette tradition que nous nous proposons de réaliser une édition et une traduction globale en langue française des fragments de ces historiens et de les rendre disponibles en accès libre sur un site internet créé à cet effet. Ce site sera réalisé sur le modèle de GREgORI (http://www.uclouvain.be/gregori-pro...), une interface multimédiale donnant accès à des concordances lemmatisées et désambiguïsées de plusieurs sources fondamentales pour la connaissance de l’Antiquité. Tout comme GREgORI, notre site mettra à la disposition des utilisateurs une base de données linguistiques, réalisée à partir de l’édition des fragments composant notre corpus, qui consentira d’explorer la fréquence de lemmes et de formes particulières dans la littérature tardive. À cette base linguistique nous ajouterons également une base de données iconographiques, permettant de parcourir les témoins manuscrits, ainsi que les vestiges archéologiques et les sources épigraphiques retraçant la même période historique. L’édition et la traduction relatives à chaque historien seront accompagnées d’une fiche biographique et descriptive de la tradition de l’auteur et de notes de commentaires justifiant le corpus de fragments. L’objectif est de promouvoir une approche critique des utilisateurs à l’édition et à la traduction proposées, grâce à l’accès direct aux sources primaires ; en vue de cela, les échanges entre les utilisateurs et les éditeurs / gestionnaires du site seront rendus possibles par un formulaire de contact. Le site sera enfin pourvu d’une plate-forme en accès restreint, destinée à la coordination des travaux et aux discussions internes des membres de l’équipe. Le site sera présenté en avril 2017 dans le cadre d’une journée d’étude internationale sur le thème des historiens fragmentaires, dont l’objectif sera aussi celui de lancer une deuxième phase de notre projet.




À propos de l'auteur

Eugenio Amato

Professeur des universités (langue et littérature grecques) et Membre de l’Institut Universitaire de France

Directeur du Centre de recherche « L’Antique, le Moderne » (EA 4276-Université de Nantes) et Directeur de l’Ecole Doctorale « Arts, Lettres, Langages » (Université Bretagne Loire - site de Nantes).

Langue et littérature grecques d’époque impériale, tardive et byzantine, paléographie et codicologie grecques, critique textuelle (philologie et ecdotique), fortune et réception de l’antique, histoire de la philologie classique, rhétorique ancienne.

Courrier électronique : Eugenio Amato


up
logouniv       Le site de L'AMo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-ND      Contrat Creative Commons   Mentions légales