Les dernières publications de L'AMo
  • Recherches & Travaux, n° 96, juin 2020

    Ancrages territoriaux de la littérature

    Mathilde Labbé

    Si le lien entre la création littéraire et les lieux traversés par les écrivaines et écrivains est largement glosé dans les études littéraires comme dans les études géographiques, la manière dont les lecteurs investissent cet ancrage a été peu étudiée. Ce dossier consacré aux ancrages de la littérature, forme de trivialisation des œuvres au sens d’Yves Jeanneret, envisage la manière dont le territoire peut devenir une grille de lecture des textes et dont ce phénomène, par anticipation, oriente aussi (...)


  • La connaissance de soi : XXIIes Entretiens de La Garenne-Lemot

    Jackie Pigeaud

    Que peut signifier en pleine pandémie du Covid-19 le slogan de l’humanisme triomphant, « Connais-toi toi-même », et sa reformulation au siècle des Lumières : « Ose être sage » ? Force est aujourd’hui à chacun de s’appréhender comme membre d’une espèce zoologique, victime sélective d’un nouveau produit de l’Évolution, qui se dresse devant lui, l’attaque de l’intérieur et met ses savoirs en échec. Se connaître, c’est connaître ses outils, se représenter ses idées, jouir de les manier, de les étendre, de les (...)


  • Lucien et la satire en prose au XVIIe siècle

    Nicolas Correard

    La fortune de Lucien de Samosate à la Renaissance a été bien retracée par les nombreuses études de réception, mais ses ramifications aux xviie siècle restent encore mal connues, non en raison de leur rareté, mais en raison de leur abondance : le socle humaniste ne disparaît pas, mais il éclate en une multitude de prolongements avec le passage aux langues vulgaires et l’émergence de nouvelles normes esthétiques, qui privilégient certains traits choisis de la poétique de Lucien. Ce mouvement de (...)


  • La Fortune des Médicis

    Jean-Yves Boriaud

    Le siècle dit « des Médicis » passe pour un moment d’exception, un modèle d’équilibre politique comme de perfection esthétique. Au XVe siècle affluent effectivement à Florence, en ce brillant Quattrocento, artistes, architectes, érudits et philosophes qui en font le phare de la Renaissance italienne. Mais rien n’aurait été possible sans la toile économique patiemment tissée depuis des dizaines d’années par les fondateurs méconnus de la dynastie des Médicis, des banquiers qui, en dépit des graves soubresauts (...)


  • Cardan : le livre de ma vie

    Jean-Yves Boriaud

    Quelques mois avant sa mort en 1576, Gerolamo Cardano (notre « Cardan », né en 1501 à Pavie) se lance dans la rédaction de ce Livre de ma vie, en cinquante-quatre chapitres, dont il n’aura pas le temps de donner une version définitive, pour autant que l’expression ait un sens chez cet éternel insatisfait, toujours prêt à amender, voire à détruire celles de ses œuvres qu’il juge inabouties.
    En dépit de cela, le De vita propria, ouvrage apologétique où Cardan entend démontrer à l’Inquisition la pureté d’une (...)


  • Traduire, collaborer, résister. Traducteurs et traductrices sous l’Occupation

    Christine Lombez

    À travers une galerie de portraits de traducteurs et traductrices ayant exercé entre 1940 et 1944, cet ouvrage offre un éclairage nouveau sur la vie littéraire durant la seconde guerre mondiale.Traduire, comme écrire, sous la botte de l’occupant nazi, c’est résister ou collaborer. Ce livre explore les trajectoires individuelles et le travail de ces médiateurs, « acteurs invisibles de la littérature ». Quelle est leur place ? Dans quel contexte évoluent-t-ils ? Quel est leur rôle ? Hélène Bokanowski, (...)


  • Io, da qui, non me ne vado

    La storia di Ercole Luigi Morselli

    Walter Zidarič

    Pièce en un acte et trois scènes, librement inspirée de la vie et des œuvres d’Ercole Luigi Morselli, étoile filante du théâtre italien du début du XXe siècle. A travers les dialogues imaginaires entre les trois femmes de sa vie - la fille, l’épouse, la mère - la figure du dramaturge italien est évoquée par trois générations au féminin qui se passent littéralement sur scène le fil de la mémoire. Les souvenirs subjectifs des trois femmes s’égrènent dans des univers parallèles et des plans chronologiques souvent (...)


  • Les XIXes siècles de Roland Barthes

    José-Luis Diaz et Mathilde Labbé (dir.)

    Mathilde Labbé

    Malgré la résistance de Roland Barthes à l’histoire littéraire et à la logique séculaire que l’école imposait, le XIXe siècle constitue dans son œuvre un pivot, dont on ne peut se débarrasser à si bon compte, et sur lequel il bute dès qu’il veut construire certains de ses objets d’élection : une histoire des « écritures », une histoire des « mythologies ». Si, dans le titre, le pluriel s’est imposé, c’est parce que ses rapports à ce siècle repère furent multiples et parce que, tout au long de sa carrière, ils (...)


| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 24 |


Les événements passés de L'AMo
  • Séminaire Tourisme & commémoration littéraires

    Poésie et mémoire autochtones contemporaines

    Conférence de Cécile Brochard, 15 avril 2021

    Mathilde Labbé

    Le séminaire Tourisme et commémoration littéraires accueillera le 15 avril (10h-12h) Cécile Brochard (LASLAR, Université de Caen-Normandie), pour une visioconférence intitulée
    « Poésie et mémoire autochtones contemporaines (Amérique du Nord, Australie) »
    Pour recevoir le lien de connexion, écrire à mathilde.labbe@univ-nantes.fr Résumé :
    À la lisière des questions de tourisme et commémoration littéraires, nous proposons d’examiner le cas-limite de la poésie autochtone contemporaine dans son rapport aux (...)


  • Journée d’études Master-classe 2021

    9 avril

    Mathilde Labbé

    9h-9h10 : Accueil des intervenants et du public sur ZOOM. 
    https://univ-nantes-fr.zoom.us/j/98...
    9h10 : Début de la journée d’étude avec mot d’ouverture de Madame Labbé.
    9h20 : PANEL 1 présidé par Mme Thévenet (à confirmer) : Mythes en construction et déconstruction. Anne-Melaine DE COURREGES D’USTOU : Le mythe américain à l’épreuve de l’Histoire, étude comparative entre Gatsby le magnifique (1925) de F. Scott Fitzgerald, L’Or (1925) de Blaise Cendrars et Champions du monde (1930) de Paul Morand. Sarah (...)


  • Base de données accessible

    Traduire sous l’Occupation - France, Belgique, 1940-1944

    Christine Lombez

    Le programme de recherche IUF « Traduire sous l’Occupation - France, Belgique, 1940-1944 » (TSOcc) concerne tout un pan de l’histoire littéraire française et francophone qui n’avait encore jamais fait l’objet d’une exploration systématique.
    Durant cinq ans (2014-2019), l’équipe TSOcc, composée de chercheurs français et internationaux sous la direction de Christine Lombez (Université de Nantes/IUF), a identifié les œuvres traduites, dépouillé les publications (revues, journaux et autres périodiques) qui (...)


  • Séminaire « Les routes de la Soie »

    Echanges aux Moyen Orient et au Proche Orient

    25 mars 2021 (Webinaire)

    Philippe Postel

    Le webinaire Zoom de la SeAo se poursuit. Toutes les informations accessibles ici :
    https://f-origin.hypotheses.org/wp-...
    16h Paul-André Claudel (Université de Nantes, littératures comparées) : Une revue « italo-islamique » à la découverte du soufisme : Il Convito / النادي[al-Nādī] (Le Caire, 1904-1910)
    Lancé au Caire en 1904, Il Convito/النادي fut un journal hors du commun : rédigé pour moitié en italien, pour moitié en arabe, ce périodique bilingue entendait œuvrer au rapprochement de l’Orient et de (...)


  • Séminaire Tourisme et commémoration littéraires

    Mémoires littéraires locales

    25 mars 2021 (en visioconférence)

    Mathilde Labbé

    Le séminaire Tourisme et commémoration littéraires recevra le 25 mars Mannaig Thomas (Centre de recherche bretonne et celtique – Université de Brest) pour une visioconférence intitulée « Reconnaissance des écrivains et rapport au local : le jeu littéraire au prisme du proche ».
    Le discours d’entrée à l’Académie française de Charles Le Goffic en 1931 commençait par ces mots : « Inégal à l’insigne faveur que vous m’avez faite en m’appelant parmi vous, j’aurais peut-être fléchi sous son poids si ma province (...)


| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 38 |


up
logouniv       Le site de L'AMo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-ND      Contrat Creative Commons   Mentions légales