Les événements à venir de L'AMo
  • Appel à communication

    Femme et folie sous l’Ancien Régime

    Date limite : 1er septembre 2020

    Nathalie Grande

    Dans son Histoire de la folie à l’âge classique (1961) Michel Foucault ne fait nulle part mention d’une différence entre les sexes, tant dans la classification que dans le traitement de la folie. Faut-il en conclure que le lien privilégié construit par la culture occidentale entre femme et folie ne prendrait son véritable essor qu’au XIXe siècle, le célèbre tableau Une leçon clinique à la Salpétrière (1887) jouant le rôle d’image archétypale ? C’est peu probable. Dans les nomenclatures des maladies (...)



Les dernières publications de L'AMo
  • La connaissance de soi : XXIIes Entretiens de La Garenne-Lemot

    Jackie Pigeaud

    Que peut signifier en pleine pandémie du Covid-19 le slogan de l’humanisme triomphant, « Connais-toi toi-même », et sa reformulation au siècle des Lumières : « Ose être sage » ? Force est aujourd’hui à chacun de s’appréhender comme membre d’une espèce zoologique, victime sélective d’un nouveau produit de l’Évolution, qui se dresse devant lui, l’attaque de l’intérieur et met ses savoirs en échec. Se connaître, c’est connaître ses outils, se représenter ses idées, jouir de les manier, de les étendre, de les (...)


  • Lucien et la satire en prose au XVIIe siècle

    Nicolas Correard

    La fortune de Lucien de Samosate à la Renaissance a été bien retracée par les nombreuses études de réception, mais ses ramifications aux xviie siècle restent encore mal connues, non en raison de leur rareté, mais en raison de leur abondance : le socle humaniste ne disparaît pas, mais il éclate en une multitude de prolongements avec le passage aux langues vulgaires et l’émergence de nouvelles normes esthétiques, qui privilégient certains traits choisis de la poétique de Lucien. Ce mouvement de (...)


  • La Fortune des Médicis

    Jean-Yves Boriaud

    Le siècle dit « des Médicis » passe pour un moment d’exception, un modèle d’équilibre politique comme de perfection esthétique. Au XVe siècle affluent effectivement à Florence, en ce brillant Quattrocento, artistes, architectes, érudits et philosophes qui en font le phare de la Renaissance italienne. Mais rien n’aurait été possible sans la toile économique patiemment tissée depuis des dizaines d’années par les fondateurs méconnus de la dynastie des Médicis, des banquiers qui, en dépit des graves soubresauts (...)


  • Cardan : le livre de ma vie

    Jean-Yves Boriaud

    Quelques mois avant sa mort en 1576, Gerolamo Cardano (notre « Cardan », né en 1501 à Pavie) se lance dans la rédaction de ce Livre de ma vie, en cinquante-quatre chapitres, dont il n’aura pas le temps de donner une version définitive, pour autant que l’expression ait un sens chez cet éternel insatisfait, toujours prêt à amender, voire à détruire celles de ses œuvres qu’il juge inabouties.
    En dépit de cela, le De vita propria, ouvrage apologétique où Cardan entend démontrer à l’Inquisition la pureté d’une (...)


  • Traduire, collaborer, résister. Traducteurs et traductrices sous l’Occupation

    Christine Lombez

    À travers une galerie de portraits de traducteurs et traductrices ayant exercé entre 1940 et 1944, cet ouvrage offre un éclairage nouveau sur la vie littéraire durant la seconde guerre mondiale.Traduire, comme écrire, sous la botte de l’occupant nazi, c’est résister ou collaborer. Ce livre explore les trajectoires individuelles et le travail de ces médiateurs, « acteurs invisibles de la littérature ». Quelle est leur place ? Dans quel contexte évoluent-t-ils ? Quel est leur rôle ? Hélène Bokanowski, (...)


  • Io, da qui, non me ne vado

    La storia di Ercole Luigi Morselli

    Walter Zidarič

    Pièce en un acte et trois scènes, librement inspirée de la vie et des œuvres d’Ercole Luigi Morselli, étoile filante du théâtre italien du début du XXe siècle. A travers les dialogues imaginaires entre les trois femmes de sa vie - la fille, l’épouse, la mère - la figure du dramaturge italien est évoquée par trois générations au féminin qui se passent littéralement sur scène le fil de la mémoire. Les souvenirs subjectifs des trois femmes s’égrènent dans des univers parallèles et des plans chronologiques souvent (...)


  • Les XIXes siècles de Roland Barthes

    José-Luis Diaz et Mathilde Labbé (dir.)

    Mathilde Labbé

    Malgré la résistance de Roland Barthes à l’histoire littéraire et à la logique séculaire que l’école imposait, le XIXe siècle constitue dans son œuvre un pivot, dont on ne peut se débarrasser à si bon compte, et sur lequel il bute dès qu’il veut construire certains de ses objets d’élection : une histoire des « écritures », une histoire des « mythologies ». Si, dans le titre, le pluriel s’est imposé, c’est parce que ses rapports à ce siècle repère furent multiples et parce que, tout au long de sa carrière, ils (...)


  • The Birth of the Idea of Photography

    François Brunet / traduit par Shane Lillis

    Shane Lillis

    A milestone work that examines the democratic idea of photography and its expansion in common culture, particularly in the United States ; generously illustrated.
    This influential text by French historian and theorist François Brunet considers the invention and history of photography as the birth of an idea, rather than a new type of image. This “idea photography” combines a logical theme—that of an art without artistry—and the democratic political promise of an art for all. Officially endorsed (...)


| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 23 |


Les événements passés de L'AMo
  • Conférence Chercheurs à la BU

    Roland Barthes : la passion du langage

    23 janvier 2020

    Mathieu Messager

    Bibliothèque universitaire du Campus Tertre, salle Formation
    23 janvier 2020, 14h-15h
    Figure centrale de la pensée française, Roland Barthes (1915-1980) a traversé tous les grands courants intellectuels du XXe siècle. Il en fut même, selon ses dires, la chambre d’échos. Tour à tour « marxiste », « sémiologue » ou « structuraliste », il fut surtout un auteur singulier, qui fit œuvre d’écrivain depuis l’exercice du savoir. Quarante ans après sa mort, on ne cesse de s’y reporter. Cette conférence abordera la (...)


  • Séminaire Tourisme et commémorations littéraires

    Archives d’écrivains

    Séance reportée au 16 janvier 2020

    Mathilde Labbé

    MSH de Nantes, salle B, 14h-17h
    Programme :
    Mathilde Bataillé (Université d’Angers) : « Contenu et enjeux de
    quelques fonds littéraires de la bibliothèque universitaire d’Angers »
    Avec le soutien de l’Université Bretagne LoireRetour ligne automatique
    Dans le cadre du projet LIMECO/LITEP - La littérature dans l’espace public


  • Colloque de Cerisy

    Les morales de Diderot

    Cerisy, 10 au 17 août 2020

    Gerhardt Stenger

    Tout le monde connaît le mot de Diderot : son « tic », avoue-t-il dans la Satire première, c’est de « moraliser », autrement dit de « faire des réflexions morales » selon la définition des dictionnaires de l’époque. Ces réflexions morales, on les trouve d’abord dans la correspondance et les contes. Diderot y interroge ses correspondants et son lecteur sur des cas de conscience (problématiques), qu’il s’agisse de l’avocat qui a livré un fripon à la justice, de la fille qui veut se faire faire un enfant, du (...)


  • Appel à communication

    Un écrivain facétieux au Parlement de Bretagne : Noël Du Fail, seigneur de La Hérissaye, 1520-2020

    Date limite : 20 décembre 2019

    Bruno Méniel

    Il y a 500 ans naissait au manoir de Château-Letard, dans la commune de Saint-Erblon, près de Rennes, Noël Du Fail, gentilhomme, parlementaire et conteur (1520-1591). Il est l’auteur de plusieurs œuvres narratives (Propos Rustiques, Lyon, Jean de Tournes, 1547 et Paris, Etienne Groulleau, 1547 ; Baliverneries ou Contes nouveaux d’Eutrapel, Paris, Etienne Groulleau, Nicolas Buffet, 1548 ; Contes et Discours d’Eutrapel, Rennes, Noël Glamet de Quinpercorentin, (...)


  • Séminaire d’études sur l’Asie orientale

    Première séance du Séminaire Routes de la soie

    Nantes, 17 décembre 2019

    Philippe Postel

    Le séminaire porte sur les modes de circulation et la nature des échanges le long des « routes de la soie », qu’il s’agisse de biens matériels ou immatériels, tant dans la période actuelle que dans les périodes anciennes. C’est dans une perspective transdisciplinaire que s’y croisent les approches géographique, historique, (géo-)politique, littéraire, culturelle, linguistique, etc.
    Mardi 17 décembre 2019 de 17h à 19 h
    Véronique ALEXANDRE-JOURNEAU (Chercheure HDR, musicologue et sinologue, directrice de (...)


| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 36 |


up
logouniv       Le site de L'AMo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-ND      Contrat Creative Commons   Mentions légales