Les événements à venir de L'AMo
  • Séminaire Tourisme et commémoration littéraires

    Les écrivains et la statuaire publique

    Nantes, 7 décembre 2020

    Mathilde Labbé

    Le séminaire Tourisme et commémoration littéraires recevra le 7 décembre Claire Gheerardyn (Université Toulouse - Jean Jaurès) pour une (visio)conférence intitulée
    « Traduire le poème dans la matière : de quelques monuments aux poètes (XXe-XXIe siècles) » Cette communication observera quelques monuments récents destinés à commémorer des poètes (du XVIe au XXe siècle), et notamment Louise Labé, Mickiewicz, Rimbaud, Yeats, Éluard et Paul Celan. Il s’agira avant tout de se confronter à ces monuments pour (...)


  • Appel à communication Journée d’études Jeunes chercheurs

    L’animal romantique

    Date limite : 31 décembre 2020

    Bérangère Chaumont

    La journée se déroulera en présentiel à l’Université de Nantes, le 11 juin 2021, dans le respect des consignes sanitaires. Selon l’évolution de la situation, une partie des interventions pourra éventuellement se faire à distance. Nous invitons les jeunes chercheuses et chercheurs, en priorité de l’école doctorale ALL (Université Bretagne-Loire), à interroger les différentes manières dont le romantisme français, considéré comme un moment littéraire et culturel large (1820-1850), conçoit et représente (...)



Les dernières publications de L'AMo
  • Écrire pour inventer (à partir des travaux de Jean Ricardou)

    Gilles Tronchet

    Ce volume, publié aux éditions Hermann, avec le soutien financier de l’AMo, constitue les Actes d’un colloque ayant eu lieu à Cerisy-La-Salle du 31 juillet au 7 août 2019, sous la direction de Marc Avelot, Mireille Calle-Gruber et Gilles Tronchet.
    Le fil conducteur qu’indique l’intitulé correspond à un point majeur des recherches menées par Jean Ricardou dans le domaine fictionnel aussi bien que théorique : les constructions de l’imaginaire comme celles de la pensée rationnelle reposent toujours en (...)


  • Imaginaires de l’environnement en Asie (Inde, Chine, Taïwan)

    N°10 de la revue Atlantide

    Philippe Postel

    En 2015, le « pari scientifique » Écolitt, associant les laboratoires des universités de Nantes, Angers et Le Mans, consistait à se demander si, en dehors des États-Unis où l’éco-critique s’est constituée en champ de recherche littéraire, il pouvait exister d’autres types de littératures prenant en compte les questions environnementales. La question se pose pour l’Europe mais elle s’impose encore davantage pour l’Asie, le continent qui contribue le plus aujourd’hui à la dégradation de l’environnement, mais (...)


  • Recherches & Travaux, n° 96, juin 2020

    Ancrages territoriaux de la littérature

    Mathilde Labbé

    Si le lien entre la création littéraire et les lieux traversés par les écrivaines et écrivains est largement glosé dans les études littéraires comme dans les études géographiques, la manière dont les lecteurs investissent cet ancrage a été peu étudiée. Ce dossier consacré aux ancrages de la littérature, forme de trivialisation des œuvres au sens d’Yves Jeanneret, envisage la manière dont le territoire peut devenir une grille de lecture des textes et dont ce phénomène, par anticipation, oriente aussi (...)


  • La connaissance de soi : XXIIes Entretiens de La Garenne-Lemot

    Jackie Pigeaud

    Que peut signifier en pleine pandémie du Covid-19 le slogan de l’humanisme triomphant, « Connais-toi toi-même », et sa reformulation au siècle des Lumières : « Ose être sage » ? Force est aujourd’hui à chacun de s’appréhender comme membre d’une espèce zoologique, victime sélective d’un nouveau produit de l’Évolution, qui se dresse devant lui, l’attaque de l’intérieur et met ses savoirs en échec. Se connaître, c’est connaître ses outils, se représenter ses idées, jouir de les manier, de les étendre, de les (...)


  • Lucien et la satire en prose au XVIIe siècle

    Nicolas Correard

    La fortune de Lucien de Samosate à la Renaissance a été bien retracée par les nombreuses études de réception, mais ses ramifications aux xviie siècle restent encore mal connues, non en raison de leur rareté, mais en raison de leur abondance : le socle humaniste ne disparaît pas, mais il éclate en une multitude de prolongements avec le passage aux langues vulgaires et l’émergence de nouvelles normes esthétiques, qui privilégient certains traits choisis de la poétique de Lucien. Ce mouvement de (...)


  • La Fortune des Médicis

    Jean-Yves Boriaud

    Le siècle dit « des Médicis » passe pour un moment d’exception, un modèle d’équilibre politique comme de perfection esthétique. Au XVe siècle affluent effectivement à Florence, en ce brillant Quattrocento, artistes, architectes, érudits et philosophes qui en font le phare de la Renaissance italienne. Mais rien n’aurait été possible sans la toile économique patiemment tissée depuis des dizaines d’années par les fondateurs méconnus de la dynastie des Médicis, des banquiers qui, en dépit des graves soubresauts (...)


  • Cardan : le livre de ma vie

    Jean-Yves Boriaud

    Quelques mois avant sa mort en 1576, Gerolamo Cardano (notre « Cardan », né en 1501 à Pavie) se lance dans la rédaction de ce Livre de ma vie, en cinquante-quatre chapitres, dont il n’aura pas le temps de donner une version définitive, pour autant que l’expression ait un sens chez cet éternel insatisfait, toujours prêt à amender, voire à détruire celles de ses œuvres qu’il juge inabouties.
    En dépit de cela, le De vita propria, ouvrage apologétique où Cardan entend démontrer à l’Inquisition la pureté d’une (...)


  • Traduire, collaborer, résister. Traducteurs et traductrices sous l’Occupation

    Christine Lombez

    À travers une galerie de portraits de traducteurs et traductrices ayant exercé entre 1940 et 1944, cet ouvrage offre un éclairage nouveau sur la vie littéraire durant la seconde guerre mondiale.Traduire, comme écrire, sous la botte de l’occupant nazi, c’est résister ou collaborer. Ce livre explore les trajectoires individuelles et le travail de ces médiateurs, « acteurs invisibles de la littérature ». Quelle est leur place ? Dans quel contexte évoluent-t-ils ? Quel est leur rôle ? Hélène Bokanowski, (...)


| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 23 |


Les événements passés de L'AMo
  • Le conte d’artiste fin XIXe-XXIe

    Lille, 5 et 6 mars 2020

    Dominique Peyrache-Leborgne

    Après le colloque nantais des 14 et 15 février 2015 consacré aux conte d’artiste au XIXe siècle, le second volet de ces rencontres se tiendra à l’Université de Lille les 5 et 6 mars 2020.
    JEUDI 5 MARS 2020
    Ouverture Bochra Charnay (Université de Lille), Christiane Connan-Pintado (Université de Bordeaux/ESPE), Dominique Peyrache-Leborgne (Université de Nantes)
    Marie-Agnès Thirard (Université de Lille), La Belle histoire de Leuk-le-lièvre, une écriture littéraire et pédagogique du conte africain (...)


  • Motion du laboratoire L’AMo

    Nicolas Correard

    La parution des rapports préalables à l’élaboration de la Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR) a suscité une émotion légitime au sein de la communauté universitaire. Le laboratoire L’Antique, le Moderne (L’AMo, EA 4276), accueillant les chercheurs en études littéraires de l’Université de Nantes, se joint à d’autres instances pour déclarer son inquiétude : autant les constats d’insuffisance dressés par les rapporteurs sont justifiés, autant les solutions préconisées s’annoncent (...)


  • Colloque international

    Le conte d’artiste en Europe au XIXe siècle

    Nantes, 14 & 15 février 2020

    Dominique Peyrache-Leborgne

    Le Romantisme a donné ses lettres de noblesse au genre du conte en le faisant sortir des hiérarchies littéraires qu’avait imposées le Classicisme. Le genre resta longtemps associé à l’idée de minores, alors qu’il fut pourtant très tôt apprécié dans les salons mondains, grâce à Perrault, Mlle Lhéritier, Mme d’Aulnoy, etc. Mais à l’aube du Romantisme, les traductions et réécritures du corpus classique (Le Cabinet des fées) ainsi que la recherche de formes symboliques nouvelles à dimension universelle aboutissent à (...)


  • Séminaire interdisciplinaire Médievars

    L’individu hors des murs

    Nantes, 7 février 2020

    Élisabeth Gaucher-Rémond

    Ce séminaire « Médievars : Figures de soi, reflets du monde (Moyen Age - Renaissance) », coordonné par Élisabeth Gaucher-Rémond (L’AMo) et Ambre Vilain (LARA), est adossé au carnet de recherche medievars.hypotheses.org
    Chaque séance permet d’écouter deux ou trois orateurs et s’attache à multiplier les éclairages autour d’une pratique de représentation où la promotion de l’individu s’opère à l’intérieur d’un réseau de signes collectifs.
    La prochaine séance intitulée « L’individu hors des murs » se déroulera (...)


  • Séminaire Tourisme et commémoration littéraires

    Mémoires littéraires nationales

    Nantes, 6 février 2020

    Mathilde Labbé

    Le séminaire Tourisme et commémoration littéraires recevra ce jeudi deux invités pour une séance sur les mémoires littéraires nationales :
    * Anne-Marie Thiesse, Directrice de recherche à l’ENS (La Fabrique de l’écrivain national, Editions du Seuil, 2019) :
    « Du pèlerinage au tourisme littéraire ».
    * Thomas Renard, Maître de conférences à l’Université de Nantes (Dantomania, PUR, 2019) :
    « Dantomania ».
    Bienvenue à toutes et tous !
    Salle des conférences
    Bât. Censive
    10h30 (...)


| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 36 |


up
logouniv       Le site de L'AMo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-ND      Contrat Creative Commons   Mentions légales