Les dernières publications de L'AMo
  • Imaginaires de l’environnement en Asie (Inde, Chine, Taïwan)

    N°10 de la revue Atlantide

    Philippe Postel

    En 2015, le « pari scientifique » Écolitt, associant les laboratoires des universités de Nantes, Angers et Le Mans, consistait à se demander si, en dehors des États-Unis où l’éco-critique s’est constituée en champ de recherche littéraire, il pouvait exister d’autres types de littératures prenant en compte les questions environnementales. La question se pose pour l’Europe mais elle s’impose encore davantage pour l’Asie, le continent qui contribue le plus aujourd’hui à la dégradation de l’environnement, mais (...)


  • Recherches & Travaux, n° 96, juin 2020

    Ancrages territoriaux de la littérature

    Mathilde Labbé

    Si le lien entre la création littéraire et les lieux traversés par les écrivaines et écrivains est largement glosé dans les études littéraires comme dans les études géographiques, la manière dont les lecteurs investissent cet ancrage a été peu étudiée. Ce dossier consacré aux ancrages de la littérature, forme de trivialisation des œuvres au sens d’Yves Jeanneret, envisage la manière dont le territoire peut devenir une grille de lecture des textes et dont ce phénomène, par anticipation, oriente aussi (...)


  • La connaissance de soi : XXIIes Entretiens de La Garenne-Lemot

    Jackie Pigeaud

    Que peut signifier en pleine pandémie du Covid-19 le slogan de l’humanisme triomphant, « Connais-toi toi-même », et sa reformulation au siècle des Lumières : « Ose être sage » ? Force est aujourd’hui à chacun de s’appréhender comme membre d’une espèce zoologique, victime sélective d’un nouveau produit de l’Évolution, qui se dresse devant lui, l’attaque de l’intérieur et met ses savoirs en échec. Se connaître, c’est connaître ses outils, se représenter ses idées, jouir de les manier, de les étendre, de les (...)


  • Lucien et la satire en prose au XVIIe siècle

    Nicolas Correard

    La fortune de Lucien de Samosate à la Renaissance a été bien retracée par les nombreuses études de réception, mais ses ramifications aux xviie siècle restent encore mal connues, non en raison de leur rareté, mais en raison de leur abondance : le socle humaniste ne disparaît pas, mais il éclate en une multitude de prolongements avec le passage aux langues vulgaires et l’émergence de nouvelles normes esthétiques, qui privilégient certains traits choisis de la poétique de Lucien. Ce mouvement de (...)


  • La Fortune des Médicis

    Jean-Yves Boriaud

    Le siècle dit « des Médicis » passe pour un moment d’exception, un modèle d’équilibre politique comme de perfection esthétique. Au XVe siècle affluent effectivement à Florence, en ce brillant Quattrocento, artistes, architectes, érudits et philosophes qui en font le phare de la Renaissance italienne. Mais rien n’aurait été possible sans la toile économique patiemment tissée depuis des dizaines d’années par les fondateurs méconnus de la dynastie des Médicis, des banquiers qui, en dépit des graves soubresauts (...)


  • Cardan : le livre de ma vie

    Jean-Yves Boriaud

    Quelques mois avant sa mort en 1576, Gerolamo Cardano (notre « Cardan », né en 1501 à Pavie) se lance dans la rédaction de ce Livre de ma vie, en cinquante-quatre chapitres, dont il n’aura pas le temps de donner une version définitive, pour autant que l’expression ait un sens chez cet éternel insatisfait, toujours prêt à amender, voire à détruire celles de ses œuvres qu’il juge inabouties.
    En dépit de cela, le De vita propria, ouvrage apologétique où Cardan entend démontrer à l’Inquisition la pureté d’une (...)


  • Traduire, collaborer, résister. Traducteurs et traductrices sous l’Occupation

    Christine Lombez

    À travers une galerie de portraits de traducteurs et traductrices ayant exercé entre 1940 et 1944, cet ouvrage offre un éclairage nouveau sur la vie littéraire durant la seconde guerre mondiale.Traduire, comme écrire, sous la botte de l’occupant nazi, c’est résister ou collaborer. Ce livre explore les trajectoires individuelles et le travail de ces médiateurs, « acteurs invisibles de la littérature ». Quelle est leur place ? Dans quel contexte évoluent-t-ils ? Quel est leur rôle ? Hélène Bokanowski, (...)


  • Io, da qui, non me ne vado

    La storia di Ercole Luigi Morselli

    Walter Zidarič

    Pièce en un acte et trois scènes, librement inspirée de la vie et des œuvres d’Ercole Luigi Morselli, étoile filante du théâtre italien du début du XXe siècle. A travers les dialogues imaginaires entre les trois femmes de sa vie - la fille, l’épouse, la mère - la figure du dramaturge italien est évoquée par trois générations au féminin qui se passent littéralement sur scène le fil de la mémoire. Les souvenirs subjectifs des trois femmes s’égrènent dans des univers parallèles et des plans chronologiques souvent (...)


| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 23 |


Les événements passés de L'AMo
  • Appel à communications

    Valentine de Saint-Point à la croisée des avant-gardes. Art, danse, performance et politique entre Europe et Orient

    Date limite de soumission : 30 septembre 2016

    Paul-André Claudel

    Née en 1875 à Lyon et disparue en 1953 au Caire, admirée autant que décriée pendant ses années d’activité, Valentine de Saint-Point lutta toute sa vie pour défendre une pensée libre, à rebours des courants traditionnels. Le Paris de la Belle Époque la considéra tantôt comme la « nouvelle Cléopâtre », tantôt comme une « amazone des salons », une « aimable folie de la nature » ou une « poétesse immorale ». Ses prises de position esthétiques choquèrent vivement ses contemporains, et lui valurent une réputation (...)


  • Colloque jeunes chercheurs

    « Le concert des nations » : transferts culturels et transferts génériques (1648-1815)

    vendredi 23 septembre, Université de Nantes

    Françoise Rubellin

    Ce colloque Jeunes Chercheurs de la Société Française d’Etudes du XVIIIe siècle (SFEDS) et de la Société d’études anglo-américaines XVIIe-XVIIIe siècles (SEAA XVII-XVIII) est organisé en collaboration avec le Centre de Recherche sur les Identités Nationales et l’Interculturalité (CRINI) et le laboratoire l’Antique, le Moderne (L’AMO) de l’Université de Nantes. Ces rencontres visent à donner l’occasion aux jeunes chercheurs de se rencontrer pour présenter et échanger sur leurs travaux, entre eux et avec des (...)


  • Appel à communications

    Pierre Boaistuau ou le génie des formes

    Date limite de soumission : avant le 15 septembre 2016

    Bruno Méniel, Nathalie Grande

    Pour célébrer le cinq-centième anniversaire de la naissance à Nantes de Pierre Boaistuau (1517-1566), nous vous proposons d’étudier l’ensemble de son œuvre sous l’angle de son travail sur les formes littéraires.
    S’il est connu pour avoir donné la première édition du recueil de nouvelles de Marguerite de Navarre sous le titre Histoires des amans fortunez (1558), il est encore l’auteur de six ouvrages : l’Histoire de Chelidonius Tigurinus (1556-1559), le Théâtre du monde (1558), le Bref Discours de (...)


  • Journée d’étude

    La contrainte au théâtre (4) : l’espace

    Mardi 28 juin 2016, MSH Ange-Guépin (Nantes)

    Françoise Rubellin, Lucie Thévenet

    Journée d’étude de l’Axe 1 - Représentation Identité Histoire : « Théâtre et histoire culturelle »
    Trois journées d’études sur la question de la contrainte au théâtre ont déjà eu lieu : la première (la contrainte au théâtre juin 2013) abordait la contrainte sous l’angle matériel, juridique, moral, linguistique et numérique, la seconde concernait la censure (mai 2014), et la troisième portait sur les notions de rôles et d’emplois au théâtre et à l’opéra, dans une vaste sphère chronologique allant de l’Antiquité (...)


  • Appel à communications

    Formes brèves et modernité

    Date limite de soumission : 25 juin 2016

    Walter Zidarič

    Depuis l’Antiquité gréco-latine les textes brefs (fables, exempla, proverbes, devinettes, épigrammes, épitaphes, aphorismes, …) n’ont cessé d’accompagner, de commenter la vie des hommes et de la société. La production de formes brèves, tant écrites qu’orales, a aussi investi d’autres domaines artistiques dès l’antiquité et le Moyen Âge, avec le théâtre, la musique et l’art pictural, en produisant une tension entre prolixité et brièveté. Or, la perception de la notion du bref demeure subjective et, par exemple, (...)


| 1 | ... | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | ... | 36 |


up
logouniv       Le site de L'AMo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-ND      Contrat Creative Commons   Mentions légales