Les événements à venir de L'AMo
  • Séminaire Tourisme et commémoration littéraires

    Les écrivains et la statuaire publique

    Nantes, 7 décembre 2020

    Mathilde Labbé

    Le séminaire Tourisme et commémoration littéraires recevra le 7 décembre Claire Gheerardyn (Université Toulouse - Jean Jaurès) pour une (visio)conférence intitulée
    « Traduire le poème dans la matière : de quelques monuments aux poètes (XXe-XXIe siècles) » Cette communication observera quelques monuments récents destinés à commémorer des poètes (du XVIe au XXe siècle), et notamment Louise Labé, Mickiewicz, Rimbaud, Yeats, Éluard et Paul Celan. Il s’agira avant tout de se confronter à ces monuments pour (...)


  • Appel à communication Journée d’études Jeunes chercheurs

    L’animal romantique

    Date limite : 31 décembre 2020

    Bérangère Chaumont

    La journée se déroulera en présentiel à l’Université de Nantes, le 11 juin 2021, dans le respect des consignes sanitaires. Selon l’évolution de la situation, une partie des interventions pourra éventuellement se faire à distance. Nous invitons les jeunes chercheuses et chercheurs, en priorité de l’école doctorale ALL (Université Bretagne-Loire), à interroger les différentes manières dont le romantisme français, considéré comme un moment littéraire et culturel large (1820-1850), conçoit et représente (...)



Les dernières publications de L'AMo
  • Atys burlesque : Parodies de l’opéra de Quinault et Lully à la Foire et à la Comédie-Italienne 1726-1738

    Françoise Rubellin

    Le succès d’Atys de Lully et Quinault fut si considérable que l’Opéra ne cessa de le programmer jusqu’à la Révolution. À chaque reprise, on vit apparaître à la Comédie-Italienne comme sur les théâtres de la Foire (Opéra-Comique et marionnettes) des parodies dramatiques, récrivant l’histoire de la manière la plus burlesque.
    Tout Paris court voir Atys prendre les traits d’Arlequin, de Pierrot, de Polichinelle… On goûtera dans les sept parodies rassemblées ici la saveur de la réécriture, souvent grivoise mais (...)


  • Les Arts d’Afrique

    Alain-Michel Boyer

    Si un homme du XIXe siècle avait tenu ce livre entre ses mains, s’il s’était obstiné à regarder ces œuvres africaines, il ne les aurait pas vues. Pas vues du tout. Elles n’auraient été pour lui que des bouts de bois hideux, grotesques, des rondins ridicules, et notre homme aurait été semblable aux explorateurs en Afrique du premier roman de Jules Verne, Cinq semaines en ballon, qui trébuchent avec dégoût, dans un village, sur des « poteaux de bois qui avaient la prétention d’être sculptés ».
    Traitant de (...)


  • La Folie : création ou destruction ?

    Cécile Brochard

    « Nous sommes tous plus ou moins fous » affirme Baudelaire dans « Le vin de l’assassin ». Du « plus » au « moins », la variable est considérable, et plus considérable encore est la diversité des représentations que peut susciter la notion de folie. Du crime au génie et de la bouffonnerie à la frénésie, tout ce qui s’écarte « plus ou moins » de la ligne claire de la raison et de la norme est susceptible d’être tenu pour folie. Ces nuances infinies et vertigineuses de la folie, la littérature les a parcourues au (...)


  • Machiavel, L’art de la guerre

    Jean-Yves Boriaud

    En rédigeant son art de la guerre, Nicolas Machiavel entend donner aux princes italiens les moyens de défendre leurs Etats contre l’invasion française. A ses yeux, le salut se trouve dans un retour aux doctrines antiques, dans la filiation des premiers conquérants, tels Alexandre, Hannibal et César. Embrassant doctrine, histoire, tactique et stratégie, l’auteur livre le chef-d’oeuvre de l’« humanisme militaire ». Jean-Yves Boriaud propose ici une nouvelle traduction et une présentation inédite de ce (...)


  • Œuvres complètes d’Helvétius, t. II (sous la direction de G. Stenger)

    Claude-Adrien Helvétius : De l’homme

    Édition critique par Gerhardt Stenger et David Smith

    Gerhardt Stenger

    Helvétius (1715-1771), dont Stendhal disait qu’il lui avait « ouvert les portes de l’homme à deux battants », est souvent considéré comme l’homme d’un seul livre, De l’esprit (1758), qui fut à l’origine du plus grand scandale de librairie du XVIIIe siècle. Son deuxième traité, De l’homme (1773), publié après sa mort par les soins de son secrétaire, Martin Lefebvre de La Roche, et du prince Dmitri Alexéïvitch Golitsyne, fut immédiatement attaqué par Diderot qui s’indignait, non sans mauvaise foi, qu’Helvétius (...)


  • Le Rire galant.

    Usages du comique dans les fictions narratives de la seconde moitié du XVIIe siècle.

    Nathalie Grande

    Quand le genre de « l’histoire comique » se dissout, vers le milieu du XVIIe siècle, le comique ne disparaît pas pour autant des narrations, mais revêt, sous l’influence de la galanterie, des formes renouvelées. Cet ouvrage, s’appuyant sur de nombreux textes, certains connus, et beaucoup d’autres méconnus, est consacré à la recherche des modalités galantes du rire dans les récits. Si la raillerie tendre, le goût du badinage, le plaisir de la bagatelle et le modèle du jeu mettent en œuvre un comique (...)


  • Galilée

    Jean-Yves Boriaud

    Les déboires d’un savant de génie condamné à l’abjuration par l’Inquisition, au terme d’un procès anachronique, pour avoir validé la supériorité de l’héliocentrisme sur le géocentrisme : la Terre tourne autour du Soleil et non l’inverse, et l’homme n’est plus le centre de l’Univers. Le 22 juin 1633, Galilée, philosophe et mathématicien du grand-duc de Toscane, Cosme II de Médicis, abjure solennellement l’héliocentrisme qu’il vient pourtant de défendre dans son oeuvre maîtresse, le Discours sur les deux grands (...)


  • Victor Segalen, Chine. La Grande Statuaire

    Philippe Postel

    Chine. La Grande Statuaire est sans doute l’œuvre de Victor Segalen qui a été le plus malmenée du point de vue éditorial. Le texte fut scindé en deux éditions distinctes (La Grande Statuaire et Les Origines de la statuaire chinoise), mais aussi coupé, recomposé et réécrit. L’édition présente, éclairée par un appareil critique aussi complet que possible, rend enfin justice au manuscrit original en proposant un texte linéaire ainsi que les variantes, les brouillons et les notes de Segalen. Le lecteur peut y (...)


| 1 | ... | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | ... | 23 |


Les événements passés de L'AMo
  • RSHN

    Journée d’étude du réseau Sociétés et humanités numériques

    25 septembre 2020, Angers, MRGT

    Mathilde Labbé

    La première journée d’études du réseau SHN, dans le cadre du programme REUSE , aura lieu le 25 septembre 2020 entièrement en visioconférence, depuis la Maison de la recherche Germaine Tillion à Angers. Programme de la journée
    9h45 : accueil des participants à Angers et connexions à distance 10h : Traitement de sources Agnès Marcetteau, Julie Aucagne, Mathilde Labbé : Le projet Etoile du Sud Cécile Meynard et Elisabeth Greslou : La plateforme TACT Richard Walter : La plateforme E-MAN
    12h30 : Déjeuner (...)


  • Appel à communication

    Femme et folie sous l’Ancien Régime

    Date limite : 1er septembre 2020

    Nathalie Grande

    Dans son Histoire de la folie à l’âge classique (1961) Michel Foucault ne fait nulle part mention d’une différence entre les sexes, tant dans la classification que dans le traitement de la folie. Faut-il en conclure que le lien privilégié construit par la culture occidentale entre femme et folie ne prendrait son véritable essor qu’au XIXe siècle, le célèbre tableau Une leçon clinique à la Salpétrière (1887) jouant le rôle d’image archétypale ? C’est peu probable. Dans les nomenclatures des maladies (...)


  • Journée d’études du Master Recherche ALC LFC

    Master.Classe 2020

    En ligne

    Mathilde Labbé

    Journée d’études du Master ALC Littératures Françaises et Comparées - 3e édition 2020
    En ligne le 7 mai 2020 sur Madoc, Big Blue Botton
    9h30 – 9h45 Connexion
    9h45 – 9h50 Mot d’ouverture de Mme Labbé
    9h50 – 10h20 Questions 1er panel : Pratiques énonciatives de la fiction à la critique
    10h20 - 10h50 Questions 2e panel : Corps et violence du XXe au XXIe siècle.
    10h50 – 11h20 Questions 3e panel Position auctoriale et écritures transgressives
    11h20 – 11h50 Questions 4e panel : Limites du (...)


  • Séminaire

    PAGES : Passions de l’Ame et GEnreS littéraires du Moyen Âge à l’âge classique

    Cours-séminaire du Master Arts, Lettres et Civilisations

    Bruno Méniel, Élisabeth Gaucher-Rémond

    Après sa première édition en 2018-2019, le séminaire PAGES (Passions de l’Ame et GEnreS littéraires du Moyen Age à l’âge classique), organisé par Elisabeth Gaucher-Rémond et Bruno Méniel dans le cadre du Master ALC, se prolonge en 2019-2020. Rappelons ses objectifs :
    – initier les étudiants de Master à la recherche dans ses objets, ses méthodes, son actualité, par des débats en temps réel et non par la reprise de contenus pré-fabriqués.
    – favoriser le dialogue entre médiévistes et spécialistes de l’Ancien (...)


  • Séminaire interdisciplinaire Médiévars

    Rire à la Renaissance. Chercher les autres et soi-même dans un monde en crise

    Nantes, 6 mars 2020

    Élisabeth Gaucher-Rémond

    Ce séminaire « Médievars : Figures de soi, reflets du monde (Moyen Age - Renaissance) », coordonné par Élisabeth Gaucher-Rémond (L’AMo) et Ambre Vilain (LARA), est adossé au carnet de recherche medievars.hypotheses.org
    Chaque séance permet d’écouter deux ou trois orateurs et s’attache à multiplier les éclairages autour d’une pratique de représentation où la promotion de l’individu s’opère à l’intérieur d’un réseau de signes collectifs.
    La prochaine séance intitulée « Rire à la Renaissance. Chercher les (...)


| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 36 |


up
logouniv       Le site de L'AMo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-ND      Contrat Creative Commons   Mentions légales